Browsing Tag

carnet de voyage

ON THE ROAD

CARNET DE VOYAGE AUX PHILIPPINES

5 février 2017
IMG_8734
Hey !
La semaine dernière nous vous donnions nos trucs & astuces pour organiser un road trip sans prise de tête. Il est temps de vous livrer désormais notre carnet de voyage. Mais avant cela, mettez déjà cette destination dans un coin de votre tête. Ce pays est absolument magnifique et risque d’être très vite transformé en mini Thaïlande au vue de tous les chantiers d’hôtels que nous avons croisé (d’un point de vue fréquentation/amas de touristes, on entend bien évidemment). Si l’envie vous prend, allez-y donc au plus vite pour pouvoir profiter encore d’endroits sauvages et préservés.
Passons aux choses sérieuses. Pour ces deux semaines aux Philippines nous avons concentré notre séjour sur l’île de Palawan, la plus connue et la plus grande. L’idée première était de coupler Bohol et Palawan et puis avec tous les trajets, nous aurions perdu trop de temps en bateau et sur les routes.
Nous avons atterri à Manille, ville de transit par excellence, avec beaucoup trop de bordel, de pollution et de bruit pour nous. On y a donc passé une seule nuit, le temps de prendre notre vol pour Puerto Princessa dès le lendemain matin. Pas si simple de trouver un bon rapport qualité-prix à Manille, nous avons logé à deux pas de l’aéroport pour faciliter la chose. Juste un point là dessus, les différents terminaux ne sont pas tout à côté et surtout à Manille, on est vite bloqué dans les embouteillages donc prévoyez large !
Direction Puerto Princessa la capitale de Palawan, pour enchaîner sur quatre heures de van (les chauffeurs ne blaguent pas, il ne faut pas avoir peur de la vitesse dans les virages :-/) et faire un stop de deux jours à Taytay.
A vrai dire pas grand monde s’arrête ici, c’est donc parfait pour arriver en douceur et récupérer du long voyage/décalage horaire. Un seul hôtel ici, le choix est donc vite fait :-) Les pancakes sont à tomber, tout commence bien ! Si ce n’est une météo quelque peu capricieuse donc on passera nos deux journées à flâner et siester. Pour ceux qui ont la chance d’avoir du beau temps à Taytay, l’hôtel organise, paraît-il, de très belles escapades sur des îles désertes.
Second stop à El Nido, avec du soleil s’il vous plait. Destination plus touristique, mais qui reste complètement dépaysante. On vous conseille l’hôtel Buena’s Haven Travelodge, très bon rapport qualité-prix : des chambres propres, de l’eau presque chaude, et une bonne situation géographique, excentrée du bruit de la ville.
A El Nido la principale activité consiste à partir en bateau la journée pour découvrir de petites pépites. Des plages paradisiaques, des lagons, des poissons de partout et on en passe. Les jours sans bateau, on a beaucoup squatté la plage de Las Cabanas, petit paradis juste à côté du centre avec la possibilité de déguster des pancakes face à la mer (nous monomaniaques ?). On a aussi emprunté les routes à scooter pour profiter de la plage de Nacpan Beach et des cascades.
Côté food, on file chez Trattoria Altrove dès lors qu’on a envie d’une bonne pizza (et pour changer un peu du riz), ou sinon on déguste des produits de la mer chez Squidos.
Troisième et dernier arrêt sur la belle île de Coron au nord de Palawan. La petite blague quand on organise ses vacances à la dernière minute sans trop s’organiser, c’est qu’on arrive sur place, qu’on demande où est la plage et qu’on nous répond « il n’y a pas de plage ici ». « Okay ». Welcome à Coron ! Petit coup de stress en arrivant et puis on comprend vite que nos journées vont donc être rythmées par des virées en bateau. Et quel pied !
Dès le lendemain, nous voilà donc au paradis à (re)naviguer entre des lagons, faire du kayak, et enfiler masque et tuba. Tous les hôtels organisent les excursions en bateau, vous pouvez aussi très bien trouver une petite banca (le bateau local) à privatiser pour un prix tout à fait abordable. Les indispensables à voir dans la région sont : Green Lagoon, Coral Garden, Twin Lagoon, Barracuda Lake, Kayangan Lake, CYC Beach.
Côté logement, nous avons dormi au Coron Eco Lodge, très bien situé, chambre propre et petit déjeuner inclus avec des pancakes (encore !) à la carte ;-) Le personnel est adorable et vous aidera volontiers dans tous vos déplacements.
Petit tips pour les journées sans banca (parce que souvent la mer fait des siennes aux Philippines), n’hésitez pas à taper à la porte des hôtels avec piscine pour y passer la journée moyennant une petite somme et parfois même rien ! On a testé (et approuvé !) le Coron Soleil par exemple.
Et pour la food ? Gros, gros coup de coeur pour le Sinugba sa Balay et ses plats locaux délicieux. Pour zieuter les couchers de soleil, rendez-vous à la terrasse de La Sirenetta (on y mange aussi très bien mais pour plus cher).
Après tant de beauté plein les yeux, difficile de quitter les lieux mais pas le choix, direction Manille pour un jour et demi. Nous avions réservé un hôtel un peu plus haut de gamme que les précédents pour avoir un retour en douceur à la civilisation et surtout parce que nous n’avions pas prévu de visiter la ville. Nous posons donc nos valises au The Henry Hôtel dans la quartier de Pasay. Nous ne pouvons que vous recommander cet endroit, une déco coloniale parfaitement maîtrisée, un jardin luxuriant autour de la piscine, et une chambre tout confort avec lit king size et housse de couette ultra moelleuse. L’aéroport est à une vingtaine de minutes (sans embouteillage ;-)).
Voilà donc deux semaines passées aux Philippines avec encore des belles images en tête et surtout cette envie de découvrir les îles voisines <3
Sur ces belles paroles, nous allons potasser sur le prochain voyage ou week-end…
E&C

IMG_8617

IMG_8619

IMG_8627

Processed with VSCO with a6 preset

IMG_8643

IMG_8652

Processed with VSCO with a6 preset

IMG_8680

IMG_8715

IMG_8682

IMG_8699

IMG_8708

IMG_8713

IMG_8714

IMG_8719

IMG_8766

IMG_8800

IMG_8803

IMG_8805

IMG_8817

IMG_8824

Processed with VSCO with a6 preset

 

ON THE ROAD

ORGANISER SON ROAD TRIP : NOS CONSEILS

30 janvier 2017
DSCF3263
Hey !
On innove un peu aujourd’hui sur le blog puisqu’on ne vous parlera ni bonne adresse, ni déco, ni plantes vertes, ni recettes, ni DIY. On a voulu vous faire partager un billet un peu spécial sur comment s’y prendre pour organiser au mieux un « grand » voyage.
Pour rentrer dans les confidences, l’une de nous deux est partie deux semaines aux Philippines pour faire un petit break. Une belle façon de démarrer 2017 :-)
Oui mais voilà, on ne sait pas vous mais c’est toujours un peu le stress quand on part vers l’inconnu. Un stress positif bien évidemment, mais un stress quand même. Celui qui te fait hésiter dix fois avant de cliquer sur ton panier d’achat pour tes 18h d’avion, celui qui te fait croire, tout d’un coup, que peut-être ton passeport n’est plus valide, et aussi celui qui te donne envie de faire mille trucs une fois sur place mais pourtant voilà, il va falloir choisir.
Le choix de la destination est venue un peu par hasard, une envie de soleil, de dépaysement total, de voyage « bon marché », et d’endroits insolites voire paradisiaques. Très vite, les Philippines ont semblé évidentes. Avec un critère à prendre en compte et pas des moindres: celui des transports, une fois sur place, qui va nous prendre pas mal de temps donc la nécessité d’optimiser un maximum ses déplacements. Mais peu importe, nous sommes certaines que même les 8h de bus nous permettront de voyager.
Revenons à l’essentiel, le pourquoi du comment de ce billet un peu particulier. Nous voulions vous raconter comment on a pour habitude d’organiser nos voyages, qu’il s’agisse d’un week-end en France ou en Europe ou un long séjour à l’autre bout du Monde. Fruit du hasard (ou pas, en fait), notre première source d’infos reste les blogs. Les blogs spécialisés sur le tourisme mais aussi, et surtout finalement, les blogs lifestyle assez généralistes qui rédigent régulièrement des to do list sur des destinations.
Si on privilégie les blogs aux traditionnels guides (Lonely Planet and co) c’est avant tout pour ce côté humain dont on a besoin. A travers les blogs on arrive presque à vivre ce qu’a vécu la personne qui rédige l’article, on a parfois des infos sur des adresses cachées, et on a aussi surtout accès à de nombreuses photos qui nous plongent directement dans l’ambiance. Nous faisons partie des ces personnes qui ont besoin d’avoir beaucoup de visuels, en plus des textes. Et souvent les guides papier passent à côté de cela… On veut savoir ce qu’il y aura dans notre assiette dans telle adresse, comment notre chambre sera-t-elle décorée, etc. Cela enlève certainement une part de mystère, mais c’est une façon pour nous de voyager déjà un peu avant même d’avoir pris l’avion. Et puis on ne sait pas vous, mais il y a rien de pire pour nous que de se planter sur une adresse food en plein voyage !
Autre point clé qu’on retrouve sur les blogs à fort audimat, ce sont tous les commentaires laissés par les lecteurs qui sont eux aussi une vraie source d’inspiration. On les lit presque toujours, au moins en diagonale, et on y trouve à chaque fois de petites pépites. A ne pas négliger donc ;-)
Les blogs/comptes Instagram sont aussi parfois pour nous un bon moyen d’éviter les lieux à touristes et de trouver LA bonne adresse qui n’est pas encore relayée par les guides papier. Comme beaucoup, on privilégie ces petites adresses chéries par les locaux et encore méconnues des voyageurs.
On part toujours avec un guide en poche bien évidemment mais plus pour nous aider à affronter tous les aspects logistiques du voyage. Pour tout ce qui est bonnes adresses (food, artisanat, marché, monuments, etc) on s’inspire avant tout des blogs, donc. On fait ensuite un mix de tout le contenu intéressant qu’on a pu trouver ici et là pour se recréer notre propre carnet de voyage.
Quelques étapes clés
Le choix de l’itinéraire
C’est THE big challenge de toute organisation de voyage. Même si on veut laisser place à l’improvisation une fois sur place, il nous semble impossible de zapper cette étape. On essaie à chaque fois de définir les points de chute principaux qu’on souhaite découvrir, qu’on place sur une carte faite rapidement à la main. Puis ensuite vient la phase « agence de voyages » durant laquelle on checke tous les transports possibles avec à chaque fois le prix et la durée. Cela reste très personnel mais on préfère parfois mettre un peu plus cher pour gagner du temps sur notre voyage. Il n’ a y plus qu’à choisir l’itinéraire le plus optimal !
Le logement
Et plus particulièrement le premier logement, du lit qui t’accueillera après 18h d’avion dans les jambes.  C’est pour nous un choix stratégique, puisqu’il te permettra de rattraper ces heures de sommeil perdues dans l’avion et en transit mais aussi de s’acclimater en douceur :-) Même si pour la suite du voyage on aime bien choisir des logements assez traditionnels (et fuir les resort !!) pour cette première nuit on privilégie les endroits standardisés avec un certain confort et une piscine ou proche de la mer. Vous aussi votre premier réflexe est de vous jeter à l’eau ?
La valise !!
Gros challenge cette année puisqu’on a opté uniquement pour… un bagage cabine ! On est comme ça nous. Challenge relevé haut la main et expérience qu’on renouvellera très vite. Tellement plus pratique pour les vols intérieurs. Plus simple aussi une fois sur place pour aller d’un point à un autre. Une lessive ou deux sur place, et le tour est joué.
Cela peut faire flipper au départ, mais pour nous le choix du contenu de la valise contribue aussi à l’état d’esprit dans lequel vous partez. Ces vacances étaient pour nous un break, loin de la routine parisienne et de sa sur-consommation. Une grosse envie aussi de vivre à la cool sans avoir à se préoccuper de ce qu’on va porter mais plutôt de vivre à 1000% chaque moment sur place.
Pour terminer, en bonus, 3 blogs et comptes Instagram qui nous inspirent
 Nous suivons près de 900 comptes sur Instagram et lisons régulièrement peut-être une trentaine de blogs donc vous vous doutez bien que nous aurions des dizaines de profils à vous recommander ! Mais pour ne vous donner que la crème de la crème (selon nous !) on vous a fait une compil’ de nos trois chouchous.
Lily Rose et ses photos canons, qui nous a fait voyager quasiment aux quatre coins de la planète déjà ! Ses derniers clichés au Nicaragua nous ont rendues nostalgiques d’un fabuleux voyage.
Juliette du blog Je ne sais pas choisir qui nous fait voyager aussi bien par ses photos que par ses textes/légendes.
Mamie Boude, of course, qui a chaque cityguide publié nous donne envie d’acheter des billets d’avion ! Nous sommes assez fans de leur amour pour les jolies choses, ces belles assiettes, ces coffee shops authentiques ou encore ces lieux tellement hipster mais qu’on adore :-)
Et vous, vous vous organisez comment ?
On vous dit soon soon par ici puisqu’on revient avec les détails de notre voyage aux Philippines.
E&C
ON THE ROAD

LA CÔTE DE GRANIT ROSE

4 septembre 2016

DSCF1757

 Hey !

Il est venu le temps de trier ses photos de vacances. Italie, Portugal, Bretagne nous revenons boostées comme jamais et surtout plein de souvenirs en tête. Vous avez peut-être suivi nos aventures estivales sur Instagram, quoi qu’il en soit on voulait vous en dire un peu plus sur cette semaine bretonne.
Destination la Côté de granit rose avec au programme baignade, découverte, gastronomie (toujours !) et détente. C’est à Perros-Guirec que nous avons trouvé un peu à la dernière minute un air bnb avec vue sur les bateaux. De quoi nous dépayser et faire une cure de iode.
On comprend très vite pourquoi cette région porte ce joli nom, les plages sont quasiment toutes bordées d’immenses rochers légèrement rosés.  Ajoutez à cela de la végétation en abondance, des hortensias séchés par le soleil et le temps, des sentiers côtiers à perte de vue, et une mer rythmée par les marées.
La Bretagne a ce charme naturel, assez unique selon nous.
Alors si vous aussi le besoin d’authenticité se fait sentir, voici 5 choses à voir et à faire sur la Côte de Granit rose :
1. Se promener sur les sentiers de la presqu’île de Renote. Les panoramas sont à couper le souffle et les plages y sont également sublimes ! Nous avons préféré cette promenade à celle du Sentier des Douaniers  (Ploumanach), les touristes sont beaucoup moins nombreux.
2. La plage de Trestignel et ses cabines colorées. Cette plage fait partie de Perros-Guirec, tout comme le plage de Trestraou.
3. Le Kouign Amann de la maison Héméry à La Clarté. Un des meilleurs que nous avons pu manger !
4. Se perdre dans la forêt de Tonquédec, aux alentours du château.
5. La VRAIE galette bretonne de la crêperie Ty Breizh à Perros-Guirec.
Happy lundi et à très vite par ici
E&C
DSCF1843

 

DSCF1737

DSCF1743

DSCF1753

DSCF1823

DSCF1795

DSCF1771

 

DSCF1824

DSCF1807
DSCF1768

DSCF1769

DSCF1792

DSCF1818

DSCF1774

DSCF1781

DSCF1798

DSCF1806

DSCF1816

DSCF1835

DSCF1838

ON THE ROAD

UN WEEK-END À BORDEAUX

15 juin 2016

un week-end à Bordeaux

Hey you !

Si vous nous suivez sur Instagram vous avez dû voir passer quelques clichés de notre week-end à Bordeaux ! Un passage rapide dans la ville mais qui nous a laissé plein de beaux souvenirs en tête (même si on a connu l’été et l’automne en deux jours seulement). C’est parti pour un cityguide et bonnes adresses !

Départ donc le samedi matin depuis Paris et nous voilà à 12h30 à l’Espace Darwin, notre coup de cœur <3 Ce lieu alternatif regroupe à la fois un espace de co-working, un restaurant et une épicerie bio (on vous en reparle juste après), des espaces associatifs et un skate parc pour les plus sportifs.

Cet espace abandonné s’est transformé en véritable lieu de vie et autant vous dire que si on avait eu plus de temps nous y serions restées la journée à flâner sur la terrasse du Magasin Général. Ce restaurant propose à la carte des pizzas, burgers, salades et autres plats « classiques » cuisinés à partir de produits bio. Pour avoir testé leurs pizzas, c’est un sans faute ! Et on ne parle même pas du décor ! Bref, foncez-y lors de votre prochain passage à Bordeaux, ce lieu vaut le détour.

On profite le Samedi après-midi des 30 degrés pour découvrir la ville à pieds et découvrir ses quartiers incontournables : Saint-Pierre pour son côté historique, les Capucins pour sa grande halle et ses stands de dégustation d’huîtres ou de charcuteries, la Rue Sainte Catherine pour le shopping, les Chartrons pour ses antiquaires, etc.

Des kilomètres dans les baskets, on s’offre une pause sucrée chez Gaston pour y déguster un Paris-Brest revisité. Y a pas à dire le rapport qualité-prix y est excellent !

Petit détour chez Herbes Fauves juste pour le plaisir des yeux. Ce fleuriste en plein cœur de la ville propose dans une ambiance sauvage et quelque peu bohème aussi bien des bouquets champêtres que des plantes de tous types. La déco y est absolument canon !

Le soir, rendez-vous au Gabriel, un des restaurants emblématiques de la ville. Vous avez le choix entre la partie brasserie ou le restaurant gastronomique. Côté brasserie, plusieurs menus à dispo le midi et/ou le soir, on se laisse tenter par une formule Entrée/Plat/Dessert avec vue sur le miroir d’eau et la place de la Bourse. Le petit plus qui ne nous a pas laissé indifférente a été le chariot de desserts, que dire de cette tarte aux agrumes ? Une PERFECTION ! Tout comme le service d’ailleurs, avec une serveuse aux petits soins.

Dimanche matin, direction le marché des Capucins sous la pluie et 15 degrés en moins. On se laisse porter par l’ambiance locale qui y règne, à vous les huîtres ou tapas du sud-ouest !

Balade au jardin public et le long des quais parce que la météo ne nous arrête pas !

On finit ces deux jours sur un déjeuner improvisé à La Pie Colette, adresse découverte un peu par hasard après un double échec à La Cagette et chez Plume. Et bien figurez-vous que le hasard fait plutôt bien les choses, on a adoré cette petite adresse de quartier avec à la carte des plats faits maison et un accueil on ne peut plus chaleureux. On vous la recommande donc :-)

Et parce qu’on ne revient jamais les mains vides, nous voilà armées de cannelés, les vrais ! Direction La Toque cuivrée, LA valeur sûre du cannelé.

Bordeaux, tu nous reverras très certainement bientôt <3

E&C

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

ON THE ROAD

WELCOME AU NICARAGUA

16 décembre 2014
Granada et ses maisons colorées
13h de vol, 4h d’escale, puis 2h de vol. Rien que ça. Pas d’écran pour couronner le tout, et ça, dans les deux avions. Pour de vrai, un écran collectif qui diffuse des navets. On dira qu’on aurait préféré qu’il y ait un spectacle de marionnettes à la place.
Mais en fait, tout ça a peu d’importance. Le spectacle était tellement beau à l’arrivée ! Welcome au Nicaragua. Quinze jours de folie, dans un pays resté si authentique. Très peu de touristes, des endroits encore déserts et des plages sans même un seul transat payant. Le pied, c’est pile poil le genre de voyage dont nous rêvions.

8 CHOSES A FAIRE ET A VOIR AU NICARAGUA 
Ne rien prévoir
Le Nicaragua est un petit pays, très peu touristique, tout peut donc se faire à l’improviste sans problème. après cela dépendra du type de voyage que vous aimez faire, mais pour celles et ceux qui veulent se laisser porter par le temps c’est la destination parfaite. Nous n’avions rien réservé, ni même un lit pour le premier soir lors de notre arrivée dans la capitale. Alors oui, nous savions à minima quel trajet nous voulions faire. Ne pas programmer c’est aussi le luxe d’improviser et donc de rester plus longtemps dans un point de chute pour lequel vous aurez un coup de cœur. Et puis, vous échangerez avec de nombreux voyageurs et locaux qui influenceront pas mal mine de rien votre périple.
Descendre le volcan Cerro Negro en luge
Cette excursion, dans la région de Leon, est à faire. Déjà pour admirer ou même découvrir les paysages volcaniques. Et puis, pour le côté fun et sportif de le descendre en luge. Entendez par luge, planche de bois. La montée est rude, vous porterez votre planche, mais une fois au sommet c’est à couper le souffle. On se croirait presque marcher sur la lune ! Un sol gris rocailleux et de la fumée se dégage à certains endroits. Pour la descente, on enfile une combinaison, un masque et de gants et c’est parti pour deux minutes de descente. 
Voyager d’un point à l’autre en bus local 
Ah le bus au Nicaragua … c’est tout une histoire. Oubliez les autocars climatisés, et préparez vous pourquoi pas à partager votre siège avec quelqu’un. Il y a au Nicaragua un réseau de bus immense, donc vous pourrez très facilement éviter les taxis. Des bus souvent de couleur jaune, dans lesquels des marchands passent régulièrement pour vous vendre toutes sortes de marchandises : des chips, des bombonnes d’eau, du dentifrice, des bijoux … Vous pouvez faire vos courses si l’envie folle vous prend !

Jouer les aventuriers en pleine jungle
Que ce soit du côté de Matagalpa –  la région du café – ou sur l’île d’Ometepe, vous pourrez facilement entreprendre une bonne marche en pleine jungle sans guide. Pour l’avoir fait, autour des cultures de café, sous des trombes d’eau s’il vous plait !, cela vaut le détour, ne serait ce que pour les bruits d’oiseaux et bêtes non identifiées qu’on peut y entendre.
Arrêter le temps sur l’ïle d’Ometepe
Un peu difficile d’accès, l’île d’Ometepe est formée par deux volcans, le Maderas et le Conception (encore actif). Pour la petite info, Ometepe est la plus grande île de lac d’eau douce d’Amérique latine. Sur place, vous serez d’abord assez surpris par l’ambiance qui y règne. Très peu d’activité, des routes peu empruntées, et un calme absolu. Mais vous verrez, on se prend très vite au jeu. Pour les sportifs, vous pouvez vous lancer dans une randonnée sur un des deux volcans, sinon vous pouvez très bien vous relaxer dans les piscines naturelles d’El Ojo de Agua (côté Playa Santo Domingo). Cette île vous promet un séjour en pleine nature, vous rencontrerez même des singes lors de vos ballades. 
Se perdre dans les rues de Granada
Une des plus belles villes du Nicaragua (pour ne pas dire la plus belle). Nous sommes restées bouche bée face à tant de couleurs. C’est beaucoup trop beau visuellement. Des maisons de type colonial, chacune de couleur flashy. C’est aussi une ville avec de nombreuses églises, toutes plus belles les unes que les autres. Vous visiterez facilement la ville à pieds d’un bout à l’autre.

Faire du surf sur les plages autour de San Juan del Sur
Nous avons terminé notre périple de deux semaines par les plages de San Juan. Pour chiller un peu (beaucoup) et se dorer la pilule avant le retour à Paris par 5 degrés. Tous les voyageurs dorment en général à San Juan, pour emprunter un pick up la journée et se rendre aux alentours, sur ces plages prisées par les surfeurs. Des plages, immenses pour certaines, et toujours très sauvages. Avec certains un ou deux bars de plages, mais ne vous attendez pas à avoir votre transat. Et alors là, même si vous ne surfez pas (vous pouvez tout de même prendre des cours), admirez.  

Regarder le ciel 
Nous finirons par ça. Parce que voyager au Nicaragua c’est surtout apprécier la nature. Profitez des moments off pour lever les yeux, le Nicaragua accueille un nombre fou d’oiseaux. Des oiseaux souvent très colorés, parfois drôles comme ceux avec leur crête.

Leon
Volcan Masaya
El Cerro Negro
Sur l’île d’Ometepe
Un barbier dans la ville de Granada
Les surfeurs de San Juan del Sur
El Cerro Negro
Coucher de soleil près de San Juan del Sur
Le Volcan Masaya
Ometepe

E&C

ON THE ROAD

AU PAYS DES POUPEES RUSSES

25 novembre 2014

Nous venons de rayer une destination où nous rêvions d’aller. Le pays des poupées russes, et non, vous avez tort, ce n’est pas du tout à cause de Cédric Klapisch et de Romain Duris, même si bon ok …
Plutôt pour le froid, les chapkas, la vodka, et puis l’architecture. Nous voilà donc parties en Russie, et plus précisément à St Saint-Pétersbourg. Place à la géographie, cette ville est située à plus de 700 km de Paris et plus de 700km de Moscou, un peu près au niveau d’Helsinki en Finlande, horizontalement parlant.
Un pied à l’aéroport, après la vérification de nos papiers – moment très très long vous verrez – on tombe sur un Starbucks et un MacDo. Donc pour le dépaysement ça va encore. Mais une fois l’autre pied à l’extérieur, c’est une autre histoire. Une vague de froid venant de s’abattre sur nous. Car oui, alors que les températures dépassaient les 20 C° à Paris, et ce fin octobre, nous choisissons la Russie au moment même où les températures deviennent négatives. Et même que l’on a eu de la neige. Photo pour preuve un peu plus bas.

Surtout ne loupez pas le Palais de l’Ermitage pour les nombreuses œuvres exposées (Renoir, Gauguin, Monet … on en prend plein les yeux) et le magnifique palais Catherine à Pouchkine, prenez le temps de vous balader dans le parc qui est juste un bonheur pour les yeux surtout à l’automne. Pour le reste, prenez le temps de découvrir la ville à pieds, les quartiers sont tellement différents, l’architecture également. Poussez la porte des églises et voyagez. N’oubliez pas de voir la ville la nuit, ce qu’on a préféré. 

Pour ce qui est de la nourriture, il faudra aimer les patates, la crème fraîche et le ragoût de viandes. Avec le froid, on vous rassure, ça passe très bien. Ne manquez pas le restaurant Podvorye. Excellent, en dehors de la ville, mais le décor vaut le coup d’œil. 

Petit bémol, la barrière de la langue. Vous savez quand vous vous retrouvez dans l’impossibilité de communiquer même en anglais et que les deux interlocuteurs se regardent tellement navrés de ce qui se passe. Car oui, la langue russe est d’une incompréhensibilité la plus totale. Et c’est d’un frustrant.

Curieuses que nous sommes, on s’imagine très bien visiter Moscou maintenant. Mais peut-être en été, car oui la Russie c’est bien mais les apéros tapas à Séville par 35C° c’est aussi tellement agréable.

Bon voyage !


E&C

ON THE ROAD

WEEK-END ANDALOU : VAMOS A SEVILLE !

5 août 2014

Parce que rien ne vaut un week-end surprise juste avant les grandes vacances, on ne pouvait pas ne pas vous faire profiter de notre séjour à Séville. Pour tout vous dire, il s’agit là d’un véritable coup de cœur. Oui, c’est certain, Séville nous reverra ! 
En amoureux ou entre copines, cette destination est parfaite. Bon alors par contre si vous n’aimez pas la chaleur, vous éviterez juillet/août.

On connaissait déjà un peu l’Andalousie, suite à un séjour à Grenade il y a déjà plus de 5 ans. Mais avec Séville, voilà c’est fait nous sommes sous le charme. Vous y trouverez tout ce qu’il vous faut (sauf la mer mais même sans ça c’est juste parfait).

Que faire à Séville, alors c’est tout simple, on se laisse porter par la ville. On se ballade au milieu des avenues et ruelles. On lève les yeux et, voilà, le spectacle est là.
On ne zappe pas la place d’Espagne et les parcs tout autour, les jardins de l’Alcazar, la Cathédrale et ses ruelles. Et si vous aimez ça, vous pouvez assister à une corrida le jeudi soir à la Plaza de Toros

Les filles, si vous avez « un peu » de temps pour faire les magasins … Blague. C’est très simple, ils se trouvent de la Plaza Nueva à la Plaza del Duque, quasiment la moitié de la ville. Oui d’accord, on exagère.

Revenons aux choses sérieuses, voici quelques bonnes adresses : 

△ Casa Paco - Alameda de Hercules 

Pour les meilleures tapas de la ville, ça se passe chez Paco. D’ailleurs, merci Elodie pour cette adresse, on salive encore rien qu’en repensant aux croquetas. Plus de place en terrasse, aucun problème on vous ajoute une table. Il n’y a que des solutions à Séville. 

△ No Lugar The Art Company – 16 Calle Trajano (cf photos)
Coup de coeur pour ce lieu. On s’arrête en passant devant en hésitant entre galerie d’art et magasin de cuisines. Que nenni, il s’agit tout simplement d’un restaurant ouvert il y a peu de temps. La deco et l’accueil font qu’on s’y sent incroyablement bien. Tout le mobilier est chiné et on ne peut qu’aimer la vaisselle dépareillée. On y déguste des tapas améliorées aux « milles » saveurs qui nous font voyager. Il faut absolument goûter au couscous de crevettes et aux œufs au chorizo. Le concept étant de grandes tablées, vous pouvez facilement vous retrouver à partager une table avec d’autres personnes. On valide. 

△ El Faro de Triana – Puente de Isabel II
A faire absolument, ce lieu qu’on pourrait ne pas voir de l’autre côté de la rive. Il vous suffit de traverser le pont Isabel II, vous montez au deuxième étage et là … une vue sublime sur la ville. On teste la sangria qui est excellente. On testera les plats lors de notre prochain séjour c’est prévu, l’assiette de jambon nous a fait de l’oeil. 

△ La Moderna – Calle Mateos Gago 
Et puis si vous cherchez un petit resto dans le centre, avec des tapas et des sangrias à un prix défiant toute concurrence, ça se passe au Moderna. Le lieu ne paye pas de mine à deux pas de la cathédrale, mais le staff est sympathique et surtout on peut grignoter et se désaltérer pour rien du tout.
Un beau voyage à Séville ! Et puis … Viva Espana !

E&C

ON THE ROAD

LISBONNE, SES IMMEUBLES ET SES PETITS CARREAUX

2 juillet 2014

Pour celles et ceux qui l’auraient loupé, nous avons posté la semaine dernière notre cityguide sur Lisbonne (ici). En plus de quelques emplettes chez Zara, nous avons rapporté comme souvenir un tas de photos des immeubles Lisboètes et de ces petits carreaux de faïence décorés. Les azulejos
Nous sommes radicalement tombées amoureuses de toutes ces façades qu’on a pu admirer lors de nos visites. Alors si vous avez l’occasion de visiter cette ville, évitez les transports et profitez de ce qui vous entoure.

Voila, un texte court certes, mais pas la peine d’en dire des tonnes, les nombreuses photos parlent d’elles mêmes. 

La prochaine fois c’est certain nous essaierons de repartir avec quelques carreaux … ;-)

E&C
ON THE ROAD

LISBOA !

18 juin 2014

Oui, ceci est bel et bien un pastel de nata. Une tuerie, autrement dit. Mais Lisbonne ce n’est pas que ça, même si nous sommes d’accord on ne choisit pas une destination de week-end sans checker les spécialités culinaires avant.

Comme vous l’aurez compris, nous avons rendu visite à la belle capitale portugaise. Quatre jours de folie avec au programme beaucoup de marche à pieds pour admirer les ruelles et leurs azulejos, de dégustation de poissons grillés et de tapas, de « Obrigado » placé à tout bout de champ pour jouer les locaux. 
Lisbonne nous a séduites. Il y fait bon vivre, le soleil y brille souvent et les habitants sont de manière générale très accueillants. 

Dans les choses à voir et à faire, nous vous conseillons bien sûr le centre historique de la ville et le quartier de l’Alfama, pittoresque par excellence. Très cliché aussi puisque c’est le quartier du fado. A vous les chants portugais. 
Un petit tour à l’aquarium – L’Oceanário - peut sembler curieux mais croyez nous il est assez unique ! L’immense bassin central nous a laissé bouche bée. 

Pour le shopping direction la partie basse de la ville, le quartier Baixa. Et plus particulièrement la Rue Augusta, pour toutes les principales enseignes. Sortez les CB donc, Zara, Pull & Bear, Stradivarius, Bershka vous attendent. Grosse et belle surprise chez Springfield, on y déniche le tee-shirt ananas parfait pour l’été. 
Pour les plus courageux, vous pouvez tenter de monter à bord du tramway 28, la ligne la plus emblématique de la ville et donc la plus fréquentée par les touristes. Une ballade dont nous nous souviendrons. Le tramway jaune arpente les collines et le centre de la ville.

Très bobo mais sans aucune prétention, la LX Factory est certainement un des nos endroits préférés à Lisbonne. Dans le quartier de l’Alcantara, la LX Factory était anciennement une zone industrielle, désormais réhabilitée en espace culturel : boutiques de créateurs, concept stores, école d’acteur, rédaction d’un magazine de mode, galeries … et pour couronner le tout de très chouettes tables pour y déguster aussi bien un plat typique qu’un plat exotique ou un burger. 
Direction Belem et ses nombreux monuments mais aussi (et surtout) THE pasteleria. Vous comprendrez très vite pourquoi tant de gens font la queue une fois ces pasteis dégustés.  
Enfin, gros coup de coeur pour la ville de Sintra à 40 kilomètres de Lisbonne. Des châteaux, des palais et beaucoup de verdure !

 Maintenant place aux photos, et aux bonnes adresses ! 

UN DEJEUNER TYPIQUE A LA CANTINA DE LA LX FACTORY

Dans un quartier un peu éloigné du centre mais qui vaut carrément le détour, La Cantina fait partie de ce projet culturel qui a pour but de redynamiser un quartier anciennement industriel. On y mange des plats « simples » mais très bons et surtout au rapport qualité prix imbattable. Tout ça dans une ambiance très conviviale, avec de grandes tablées à partager, et une déco à tomber. 

// Rua Rodrigues de Faria 103 //

UNE GLACE CHEZ SANTINI 

Passage incontournable pour les amateurs de glaces ! Santini est THE glacier historique de la ville. Des parfums il y en a plein, ils changent d’ailleurs au fil des saisons. Du classique café au fruit de la passion absolument délicieux. Du monde, il y en a aussi, mais parfait pour avoir le temps de choisir son parfum de glace non
// Rua do Carmo 9 //


UN BREAK A SINTRA, AU CAFE SAUDADE

Si vous séjournez plus de trois jours à Lisbonne profitez-en pour visiter Sintra et ses palais et châteaux. A 40 minutes du centre de Lisbonne en train, dépaysement garanti et très bon compromis pour ceux qui veulent s’éloigner de la ville. 
Et pour une pause gourmande, nous vous recommandons fortement le café Saudade : tapas, sandwich toasté, brunch, pâtisseries … une valeur sûre. 
// Av. Doutor Miguel Bombarda, Sintra //
  
LES TAPAS DU CHAPITO

On y va aussi bien pour le lieu, avec sa vue magnifique sur la ville et sa terrasse ombragée, que pour la cuisine. Sur la carte, des poissons frais, des burgers et des tapas – un véritable sans faute. 
Sur la route du chateau Sao Jorge en haut de la ville, c’est un peu la récompense parfaite après avoir grimpé tout là-haut. 

// Costa do Castelo 1 //


Et vous, des bonnes adresses à partager ?

E&C
ON THE ROAD

THIS IS NYC BABY !

14 mai 2014

Partir à New York c’est un peu comme si tu rentrais tout d’un coup dans ton poste de télévision. Imagine-toi figurant(e) dans un épisode de How I Met Your Mother. Et bien voilà, this is NYC baby ! Une ville pleine de clichés. Une ville qui finalement ne nous surprend pas tellement tant nous avons l’impression de la connaître. 

Pas easy du tout (vous nous excuserez nous sommes devenues bilingues) de vous résumer en un article ces 168 heures passées dans la grosse Pomme. Mais défi relevé ! 

*** Jour 1 ***


Arrivée à 10h heure locale, le temps de récupérer les bagages et de filer à l’auberge. Décalage horaire et 8 heures d’avion dans les jambes, nous la jouerons plutôt cool pour cette première demie journée.  
Visite de l’Upper West Side et de l’immense campus de Columbia University. Le film commence. Comme dans nos séries préférées, nous nous imaginons à la cafet’ à parler du bal de fin d’année. Le même décor. Nous nous perdons dans ces bâtiments, et flânons au milieu des étudiants. Malheureusement, la bibliothèque universitaire ne se visite pas, mais pas grave, nous irons à la Public Library.
Retour dans notre quartier, Chelsea, par Central Park où ici encore nous observons les étudiants mais cette fois-ci en train de jouer au baseball (cliché bis). 

TIPS 
La Métro Card à la semaine, bien plus rentable et cela vous évitera de ne pas perdre de temps entre deux quartiers trop éloignés. 


*** Jour 2 *** 

Une matinée plutôt bien chargée pour cette deuxième journée, rendez-vous à la Public Library (qui ouvre à 10h). L’endroit est splendide et vaut la peine d’être visité. Tout comme la gare Grand Central, passez-y aussi.
Nous montons ensuite vers le Nord de l‘Upper East Side pour attaquer l’après midi avec le Metropolitan Museum of Art. Mais avant cela, et en plus par pur hasard, nous tombons nez à nez avec le fameux Shake Shack. THE hamburger de New York, à faire absolument ! 
Direction donc le MET après cette dégustation, un musée avec une très belle collection de peintres impressionnistes. Petit plus à NYC, beaucoup de musées pratiquent le Pay What You Wish, en gros vous donnez la somme que vous souhaitez pour visiter. 
Fin de la journée dans le quartier des affaires, Wall Street, et le World Trade Center pour finir à la fête foraine. A Times Square pardon. 


TIPS 
Public Library et Grand Central, deux lieux qui valent le détour et qui se visitent gratuitement
Le Pay What You Wish pratiqué par de nombreux musées (se renseigner avant sur les jours pratiqués)
Manger un burger chez Shake Shack (691 8th Ave
New York, NY), incontournable !

*** Jour 3 *** 
Encore une journée qui commence avec un bon plan, nous avons emprunté le Ferry direction Staten Island pour une ballade de vingt minutes avec une vue imprenable sur Manhattan et la Statue de la Liberté. Et tout cela gratuitement. A faire un jour de beau temps, c’est encore plus agréable. 
La Metro Card en main, direction la High Line et ses galeries d’art (que vous pouvez visiter gratuitement). Une ballade que les new yorkais adorent et on les comprend. Pause déjeuner au Chelsea market, une grande hall qui abrite différents commerces, mais surtout les fameux restaurants de Lobster ! Nous ne résistons pas, et embarquons, notre sandwich au homard sous le bras (original !) pour le déguster au soleil sur la High Line. 
Direction ensuite Greenwich Village, un quartier très charmant avec ses petites maisons colorées.
Ne manquez pas THE cupcake chez Magnolia Bakery, et nous devons avouer qu’il vaut carrément le détour ! Hyper léger et loin des cupcakes qui ne sentent que la crème au beurre.


TIPS 
Prendre le Ferry Staten Island (gratuit) pour approcher la Statue de la Liberté et avoir une belle vue sur Manhattan (Pour embarquer, prenez la ligne rouge du subway – Train 1 – et descendez à la station South Ferry, terminus de la ligne)
Savourer un Lobster Sandwich au Chelsea Market (évitez leur box pique nique, la bière et le cookie ne sont pas terribles) et un Cupcake chez Magnolia Bakery (401 Bleecker St New York, NY)


*** Jour 4 ***


Une journée principalement consacrée à Brooklyn. Nous commençons par Williamsburg et alors là premier conseil, rien ne sert d’y aller trop tôt le matin, la vie commence à midi. Oui, à Brooklyn, on vit à la cool. 
Nous en profitons pour prendre un bon petit déjeuner dans un coffee shop. Des scones, des vrais, et un café aussi.
Ballade dans les petites rues de Williamsburg, shopping et pause déjeuner chez Egg. Un très bon endroit pour le lunch, les oeufs brouillés au chorizo sont assez dingues. 
Faites aussi un détour par la boutique Mast Brothers pour acheter du chocolat so hype. 
L’après midi sera consacrée à Brooklyn Heights pour ensuite rejoindre Manhattan via le Brooklyn Bridge. Entre temps, petit arrêt chez One girl cookie, pour y goûter leurs whoopies de folie. 


TIPS 
La vie à Brooklyn commence à 12h donc no stress !
Déjeuner chez Egg à Williamsburg (109 North 3rd Street, Brooklyn)
Goûter un whoopie de folie chez One girl cookie (33 Main Street, Brooklyn)


*** Jour 5 *** 

La journée commence au Moma, comptez deux bonnes heures pour tout voir. Ne partez pas sans passer à la boutique pleine d’objets design et gadgets.
Une fois la visite terminée, profitez d’être à deux pas de la cinquième avenue, pour une virée shopping chez Nike, Uniqlo et Gap. 
Ce midi là nous voulions tester le fameux sandwich au pastrami, nous nous dirigeons alors vers Delicatessen. N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre comme nous, un sandwich pour deux suffit amplement. Ajoutez à cela le cornet de frites au parmesan et à la truffe. 
Pour digérer le tout, rien de tel qu’une ballade dans Soho et Nolita qui regorgent de petites boutiques de créateurs et de marques plus connues.

TIPS 
Tester le sandwich au pastrami chez Delicatessen (54 Prince Street), attention portions énormes !
*** Jour 6 ***
Dernier jour déjà, avec pour objectif d’aller voir un gospel à Harlem. Alors là, grande première et surtout grande surprise. Nous ne savions pas au juste comment se déroulait un gospel. Nous préférons vous prévenir, cela est assez « surprenant », les gens entrent comme en transe. Un moment rendu joyeux certes par tous ces chants mais si c’était à refaire … Une expérience assez déstabilisante pour nous.
Nous avons profité d’être à Harlem pour dépenser nos derniers dollars dans le magasin d’usine de chez Gap. Il faut fouiller c’est sûr, mais vous pouvez faire de très bonnes affaires. 
Puis, retour à Chelsea pour déguster un délicieux bagel chez Murray’s Bagels, récupérer nos bagages et direction l’aéroport.  


TIPS 
Dépenser ses dollars au Gap Factory Store (264 W 125th St entre 7th Ave et 8th Ave à Harlem)
Manger un bagel chez Murray’s Bagels (242 8th avenue entre le 22 et 23ème rue)

E&C
ON THE ROAD

AMSTERDAM – AKA LE PAYS DES BISOUNOURS

12 mars 2014

Qu’est-ce que peut bien cacher un titre aussi rêveur ? Trois jours passés à Amsterdam tout simplement.


Amsterdam c’était un peu la destination mi figue mi raison avant d’y aller. Pas mal d’aprioris dans le genre « il va faire gris et froid », « les coffee shops, oui, mais non », « le gouda c’est sympa, mais pas à tous les repas « . 
Et puis finalement, l’effet « waouh » s’est produit. A Amsterdam même. On vous explique. 

Il y a quelques semaines, guide sous le bras et autres adresses dénichées sur le Net, nous partions à la découverte de cette fabuleuse ville. 
Une ville où il fait avant tout « bon vivre » parce que déjà, nous ne sommes pas stressées par le bruit des voitures, parce que l’on fait tout à pied en croisant et recroisant les canaux de la ville, parce que les gens sont très accueillants … La liste est longue, mais on vous laisse un peu de suspens. 

On y fait quoi ? 

Alors déjà, on se ballade, on se perd dans toutes les ruelles parce que c’est comme ça qu’on peut y découvrir des merveilles. On admire aussi toutes ces belles petites maisons où on se verrait bien habiter. Des maisons en briques, à étages, aux grandes fenêtres et qui longent les canaux. Le rêve … 
Les canaux d’ailleurs c’est un peu ce qui vous permettra de vous retrouver sur la carte à Amsterdam. Pour se reposer un peu, rien de tel qu’une ballade en bateau pour voir la ville autrement et se laisser porter par le cours de l’eau. De nombreuses agences proposent des croisières, notamment près de la maison d’Anne Frank

Dans les choses à faire, le marché aux fleurs est incontournable. Impossible de revenir les mains vides, les prix sont très très bas par rapport à chez nous. Le spectacle est superbe, toutes ces couleurs le long du canal c’est un peu le printemps avant l’heure.
Une ballade qui nous rappellerait un peu notre Marais parisien : le quartier des 9 petites rues (« Les 9 straatjes »). Succession de boutiques indépendantes design et fashion, et de jolies salons de thé. Le plus difficile est de choisir où on va s’arrêter boire un thé et regarder les gens passés. Parce que dans ce quartier, il y a toujours un banc devant ces boutiques et plein de petites terrasses. 

Côté musées, la maison d’Anne Frank fait froid dans le dos mais mérite d’être visitée. 
Autre musée, le Van Gogh Museum auquel il faudra facilement consacrer 2 heures, puisque c’est la collection la plus grande du monde. Les oeuvres sont présentées par roulement, pour suivre chronologiquement les grandes étapes de vie de l’artiste. A voir !

On y shoppe quoi ?

Il y a bien sûr toute les enseignes internationales à Amsterdam, mais les prix n’étant pas plus bas, on se laisse plutôt tenter par toutes ces petites boutiques locales du quartier des 9 petites rues (« Les 9 straatjes »). 
Cependant, impossible de ne pas passer chez Urban Outfitters, H&M Home, et &Other Stories. Pour les plus courageux, sachez qu’à 20 minutes de train, il y a un Primark. Oui, oui. A vous de convaincre Monsieur que la banlieue d’Amsterdam fait partie du voyage.
On mange où ?? (non parce que bon, on ne va pas faire semblant, c’est quand même hyper important)

★ Chez De laatste Kruimel 
Langebrugsteeg, 4 

Ce salon de thé porte bien son nom puisqu’en effet nous n’en laisserons pas une miette. Le chef prépare les pâtisseries et quiches salées devant nous. Et ce n’est pas pour nous déplaire. Il va juste falloir faire un choix…
Une adresse parfaite pour déjeuner sur le pouce, une part de quiche salée, un bon jus de fruit frais et un dessert, of course. ENORME coup de coeur pour le carrot cake, une tuerie. L’ambiance y est très conviviale, et on évitera les heures de pointe, cette adresse attire aussi bien les habitués que les touristes. 


★ Au caffe Esprit 
Spui, 10

A Amsterdam, l’enseigne de vêtements Esprit a son café, et c’est très réussi. Décoration épurée, avec nos copines les chaises Eames, on y déguste de très bons bagels et sandwichs. La carte de salades a l’air pas mal du tout, mais nous avons choisi notre camp ! Pour le côté detox, et comme nous avons fait l’impasse sur la salade donc, on prend un mint tea, parce qu’ici c’est un peu la boisson IN du moment semble-t-il. 


★ Chez The Butcher 
Albert Cuypstraat, 129

Trois tables hautes, un grand grill, et un cours d’anatomie sur le boeuf expliqué au mur suffisent à faire un excellent burger ! Pas de chichi chez The Butcher, le propriétaire de cette adresse yummy prépare notre burger devant nous. Le choix est très varié, nous opterons pour le classique cheesburger, rien de tel pour jouer les guides Michelin et classer cette adresse parmi nos meilleurs burgers. 

★ Chez Mazzo 
Rozengracht 114

Un très bon italien, on choisit même sa portion de pâtes ! Ce qui permet de goûter les délicieux antipasti. L’endroit est très très grand et décoré avec goût, avec une partie bar et une grande salle à manger. L’adresse est visiblement très prisée le week end, donc pensez peut être à réserver. 

Bon voyage !

E&C
ON THE ROAD

LONDON CALLING

13 février 2014

Envie de prendre l’air, de se changer les idées le temps d’un week-end ? C’est tout trouvé, nous on part direction … LONDRES. A 2h15 de Paris que demander de plus. Et si on a pu profiter des offres d’Eurostar c’est encore mieux.
Nous avons profité de ce week-end de 3 jours pour jouer les touristes et refaire le circuit touristique par excellence. A nous la photo devant Big Ben, l’attente des gardes à Buckingham, un aller-retour sur le Tower Bridge, les ballades dans Soho, Chinatown et les boutiques non loin de Covent Garden. On fait même une escapade à Shoreditch où on découvre par hasard un carrot cake à tomber. Hum on en salive encore.
Bon alors, passons aux choses sérieuses. Comme vous vous en doutez, un week end à Londres sans orgie de nourritures ??? Très peu pour nous. Alors oui, nous avouons, brunch, thailandais, carrot cake, cookies, burger … Voilà, voilà.
On a pensé à vous alors voici nos petites adresses à retenir :
 Ben’s cookies mais doit-on vous expliquer pourquoi ? Prenez la boîte de 7 !
 Balthazar à Covent Garden pour un brunch dominical. Service parfait, produits de qualité et une ambiance très frenchy.
 Kahaila Cafe à Brick Lane, on commande son café et son gâteau (on vous conseille le Carrot Cake ;) et hop à vous de vous trouver une place. On aime le concept et c’est décidé on aura nous aussi un jour * notre café avec des gâteaux aussi bon que ceux de chez Kahaila.
► Busaba pour une ambiance très friendly, on adore le concept des grandes tablées. Et leur carte est tellement alléchante.
 The Cupcake Bakehouse à Covent Garden par pure gourmandise.
► Le Café Bolero à Notting Hill  pour un petit dej tout à fait abordable.
Nous avons une petite mission pour vous. Faute d’avoir pu tester le « fameux » Patty & Bun à Bond Street, toujours trop de monde et à noter le lundi, c’est malheureusement fermé. Surtout si vous le testez, on veut votre avis. Please !!! Alors à la place on a testé le Burger & Cocktails by Giraffe juste en face… On adhère ! Une bande son canon et un super accueil. 


On allait presque oublier, oui nous avons bien entendu cédé à la tentation Primark. A nous les basiques pour les saisons à venir. Razia de tee-shirts, de tote bag, de sweats. Comment ça nous avions déjà ce qu’il nous faut dans notre garde de robes ? Pff qui n’a jamais mis un pied dans le temple Primark ne peut comprendre. Vous comprenez vous ?
Alors oui, nous sommes un peu déçues de ne pas avoir eu le temps d’un petit thé avec William et Kate mais bon vu le temps de folie que nous avons eu, les bons moments passés et un sac de retour bien rempli … HAPPY LONDON et vivement le prochain week-end de l’autre côté de la Manche !

  
 

E&C