Browsing Category

ON THE ROAD

ON THE ROAD

WEEK-END ANDALOU : VAMOS A SEVILLE !

5 août 2014

Parce que rien ne vaut un week-end surprise juste avant les grandes vacances, on ne pouvait pas ne pas vous faire profiter de notre séjour à Séville. Pour tout vous dire, il s’agit là d’un véritable coup de cœur. Oui, c’est certain, Séville nous reverra ! 
En amoureux ou entre copines, cette destination est parfaite. Bon alors par contre si vous n’aimez pas la chaleur, vous éviterez juillet/août.

On connaissait déjà un peu l’Andalousie, suite à un séjour à Grenade il y a déjà plus de 5 ans. Mais avec Séville, voilà c’est fait nous sommes sous le charme. Vous y trouverez tout ce qu’il vous faut (sauf la mer mais même sans ça c’est juste parfait).

Que faire à Séville, alors c’est tout simple, on se laisse porter par la ville. On se ballade au milieu des avenues et ruelles. On lève les yeux et, voilà, le spectacle est là.
On ne zappe pas la place d’Espagne et les parcs tout autour, les jardins de l’Alcazar, la Cathédrale et ses ruelles. Et si vous aimez ça, vous pouvez assister à une corrida le jeudi soir à la Plaza de Toros

Les filles, si vous avez « un peu » de temps pour faire les magasins … Blague. C’est très simple, ils se trouvent de la Plaza Nueva à la Plaza del Duque, quasiment la moitié de la ville. Oui d’accord, on exagère.

Revenons aux choses sérieuses, voici quelques bonnes adresses : 

△ Casa Paco - Alameda de Hercules 

Pour les meilleures tapas de la ville, ça se passe chez Paco. D’ailleurs, merci Elodie pour cette adresse, on salive encore rien qu’en repensant aux croquetas. Plus de place en terrasse, aucun problème on vous ajoute une table. Il n’y a que des solutions à Séville. 

△ No Lugar The Art Company – 16 Calle Trajano (cf photos)
Coup de coeur pour ce lieu. On s’arrête en passant devant en hésitant entre galerie d’art et magasin de cuisines. Que nenni, il s’agit tout simplement d’un restaurant ouvert il y a peu de temps. La deco et l’accueil font qu’on s’y sent incroyablement bien. Tout le mobilier est chiné et on ne peut qu’aimer la vaisselle dépareillée. On y déguste des tapas améliorées aux « milles » saveurs qui nous font voyager. Il faut absolument goûter au couscous de crevettes et aux œufs au chorizo. Le concept étant de grandes tablées, vous pouvez facilement vous retrouver à partager une table avec d’autres personnes. On valide. 

△ El Faro de Triana – Puente de Isabel II
A faire absolument, ce lieu qu’on pourrait ne pas voir de l’autre côté de la rive. Il vous suffit de traverser le pont Isabel II, vous montez au deuxième étage et là … une vue sublime sur la ville. On teste la sangria qui est excellente. On testera les plats lors de notre prochain séjour c’est prévu, l’assiette de jambon nous a fait de l’oeil. 

△ La Moderna – Calle Mateos Gago 
Et puis si vous cherchez un petit resto dans le centre, avec des tapas et des sangrias à un prix défiant toute concurrence, ça se passe au Moderna. Le lieu ne paye pas de mine à deux pas de la cathédrale, mais le staff est sympathique et surtout on peut grignoter et se désaltérer pour rien du tout.
Un beau voyage à Séville ! Et puis … Viva Espana !

E&C

ON THE ROAD

LISBONNE, SES IMMEUBLES ET SES PETITS CARREAUX

2 juillet 2014

Pour celles et ceux qui l’auraient loupé, nous avons posté la semaine dernière notre cityguide sur Lisbonne (ici). En plus de quelques emplettes chez Zara, nous avons rapporté comme souvenir un tas de photos des immeubles Lisboètes et de ces petits carreaux de faïence décorés. Les azulejos
Nous sommes radicalement tombées amoureuses de toutes ces façades qu’on a pu admirer lors de nos visites. Alors si vous avez l’occasion de visiter cette ville, évitez les transports et profitez de ce qui vous entoure.

Voila, un texte court certes, mais pas la peine d’en dire des tonnes, les nombreuses photos parlent d’elles mêmes. 

La prochaine fois c’est certain nous essaierons de repartir avec quelques carreaux … ;-)

E&C
ON THE ROAD

LISBOA !

18 juin 2014

Oui, ceci est bel et bien un pastel de nata. Une tuerie, autrement dit. Mais Lisbonne ce n’est pas que ça, même si nous sommes d’accord on ne choisit pas une destination de week-end sans checker les spécialités culinaires avant.

Comme vous l’aurez compris, nous avons rendu visite à la belle capitale portugaise. Quatre jours de folie avec au programme beaucoup de marche à pieds pour admirer les ruelles et leurs azulejos, de dégustation de poissons grillés et de tapas, de « Obrigado » placé à tout bout de champ pour jouer les locaux. 
Lisbonne nous a séduites. Il y fait bon vivre, le soleil y brille souvent et les habitants sont de manière générale très accueillants. 

Dans les choses à voir et à faire, nous vous conseillons bien sûr le centre historique de la ville et le quartier de l’Alfama, pittoresque par excellence. Très cliché aussi puisque c’est le quartier du fado. A vous les chants portugais. 
Un petit tour à l’aquarium – L’Oceanário - peut sembler curieux mais croyez nous il est assez unique ! L’immense bassin central nous a laissé bouche bée. 

Pour le shopping direction la partie basse de la ville, le quartier Baixa. Et plus particulièrement la Rue Augusta, pour toutes les principales enseignes. Sortez les CB donc, Zara, Pull & Bear, Stradivarius, Bershka vous attendent. Grosse et belle surprise chez Springfield, on y déniche le tee-shirt ananas parfait pour l’été. 
Pour les plus courageux, vous pouvez tenter de monter à bord du tramway 28, la ligne la plus emblématique de la ville et donc la plus fréquentée par les touristes. Une ballade dont nous nous souviendrons. Le tramway jaune arpente les collines et le centre de la ville.

Très bobo mais sans aucune prétention, la LX Factory est certainement un des nos endroits préférés à Lisbonne. Dans le quartier de l’Alcantara, la LX Factory était anciennement une zone industrielle, désormais réhabilitée en espace culturel : boutiques de créateurs, concept stores, école d’acteur, rédaction d’un magazine de mode, galeries … et pour couronner le tout de très chouettes tables pour y déguster aussi bien un plat typique qu’un plat exotique ou un burger. 
Direction Belem et ses nombreux monuments mais aussi (et surtout) THE pasteleria. Vous comprendrez très vite pourquoi tant de gens font la queue une fois ces pasteis dégustés.  
Enfin, gros coup de coeur pour la ville de Sintra à 40 kilomètres de Lisbonne. Des châteaux, des palais et beaucoup de verdure !

 Maintenant place aux photos, et aux bonnes adresses ! 

UN DEJEUNER TYPIQUE A LA CANTINA DE LA LX FACTORY

Dans un quartier un peu éloigné du centre mais qui vaut carrément le détour, La Cantina fait partie de ce projet culturel qui a pour but de redynamiser un quartier anciennement industriel. On y mange des plats « simples » mais très bons et surtout au rapport qualité prix imbattable. Tout ça dans une ambiance très conviviale, avec de grandes tablées à partager, et une déco à tomber. 

// Rua Rodrigues de Faria 103 //

UNE GLACE CHEZ SANTINI 

Passage incontournable pour les amateurs de glaces ! Santini est THE glacier historique de la ville. Des parfums il y en a plein, ils changent d’ailleurs au fil des saisons. Du classique café au fruit de la passion absolument délicieux. Du monde, il y en a aussi, mais parfait pour avoir le temps de choisir son parfum de glace non
// Rua do Carmo 9 //


UN BREAK A SINTRA, AU CAFE SAUDADE

Si vous séjournez plus de trois jours à Lisbonne profitez-en pour visiter Sintra et ses palais et châteaux. A 40 minutes du centre de Lisbonne en train, dépaysement garanti et très bon compromis pour ceux qui veulent s’éloigner de la ville. 
Et pour une pause gourmande, nous vous recommandons fortement le café Saudade : tapas, sandwich toasté, brunch, pâtisseries … une valeur sûre. 
// Av. Doutor Miguel Bombarda, Sintra //
  
LES TAPAS DU CHAPITO

On y va aussi bien pour le lieu, avec sa vue magnifique sur la ville et sa terrasse ombragée, que pour la cuisine. Sur la carte, des poissons frais, des burgers et des tapas – un véritable sans faute. 
Sur la route du chateau Sao Jorge en haut de la ville, c’est un peu la récompense parfaite après avoir grimpé tout là-haut. 

// Costa do Castelo 1 //


Et vous, des bonnes adresses à partager ?

E&C
ON THE ROAD

THIS IS NYC BABY !

14 mai 2014

Partir à New York c’est un peu comme si tu rentrais tout d’un coup dans ton poste de télévision. Imagine-toi figurant(e) dans un épisode de How I Met Your Mother. Et bien voilà, this is NYC baby ! Une ville pleine de clichés. Une ville qui finalement ne nous surprend pas tellement tant nous avons l’impression de la connaître. 

Pas easy du tout (vous nous excuserez nous sommes devenues bilingues) de vous résumer en un article ces 168 heures passées dans la grosse Pomme. Mais défi relevé ! 

*** Jour 1 ***


Arrivée à 10h heure locale, le temps de récupérer les bagages et de filer à l’auberge. Décalage horaire et 8 heures d’avion dans les jambes, nous la jouerons plutôt cool pour cette première demie journée.  
Visite de l’Upper West Side et de l’immense campus de Columbia University. Le film commence. Comme dans nos séries préférées, nous nous imaginons à la cafet’ à parler du bal de fin d’année. Le même décor. Nous nous perdons dans ces bâtiments, et flânons au milieu des étudiants. Malheureusement, la bibliothèque universitaire ne se visite pas, mais pas grave, nous irons à la Public Library.
Retour dans notre quartier, Chelsea, par Central Park où ici encore nous observons les étudiants mais cette fois-ci en train de jouer au baseball (cliché bis). 

TIPS 
La Métro Card à la semaine, bien plus rentable et cela vous évitera de ne pas perdre de temps entre deux quartiers trop éloignés. 


*** Jour 2 *** 

Une matinée plutôt bien chargée pour cette deuxième journée, rendez-vous à la Public Library (qui ouvre à 10h). L’endroit est splendide et vaut la peine d’être visité. Tout comme la gare Grand Central, passez-y aussi.
Nous montons ensuite vers le Nord de l‘Upper East Side pour attaquer l’après midi avec le Metropolitan Museum of Art. Mais avant cela, et en plus par pur hasard, nous tombons nez à nez avec le fameux Shake Shack. THE hamburger de New York, à faire absolument ! 
Direction donc le MET après cette dégustation, un musée avec une très belle collection de peintres impressionnistes. Petit plus à NYC, beaucoup de musées pratiquent le Pay What You Wish, en gros vous donnez la somme que vous souhaitez pour visiter. 
Fin de la journée dans le quartier des affaires, Wall Street, et le World Trade Center pour finir à la fête foraine. A Times Square pardon. 


TIPS 
Public Library et Grand Central, deux lieux qui valent le détour et qui se visitent gratuitement
Le Pay What You Wish pratiqué par de nombreux musées (se renseigner avant sur les jours pratiqués)
Manger un burger chez Shake Shack (691 8th Ave
New York, NY), incontournable !

*** Jour 3 *** 
Encore une journée qui commence avec un bon plan, nous avons emprunté le Ferry direction Staten Island pour une ballade de vingt minutes avec une vue imprenable sur Manhattan et la Statue de la Liberté. Et tout cela gratuitement. A faire un jour de beau temps, c’est encore plus agréable. 
La Metro Card en main, direction la High Line et ses galeries d’art (que vous pouvez visiter gratuitement). Une ballade que les new yorkais adorent et on les comprend. Pause déjeuner au Chelsea market, une grande hall qui abrite différents commerces, mais surtout les fameux restaurants de Lobster ! Nous ne résistons pas, et embarquons, notre sandwich au homard sous le bras (original !) pour le déguster au soleil sur la High Line. 
Direction ensuite Greenwich Village, un quartier très charmant avec ses petites maisons colorées.
Ne manquez pas THE cupcake chez Magnolia Bakery, et nous devons avouer qu’il vaut carrément le détour ! Hyper léger et loin des cupcakes qui ne sentent que la crème au beurre.


TIPS 
Prendre le Ferry Staten Island (gratuit) pour approcher la Statue de la Liberté et avoir une belle vue sur Manhattan (Pour embarquer, prenez la ligne rouge du subway – Train 1 – et descendez à la station South Ferry, terminus de la ligne)
Savourer un Lobster Sandwich au Chelsea Market (évitez leur box pique nique, la bière et le cookie ne sont pas terribles) et un Cupcake chez Magnolia Bakery (401 Bleecker St New York, NY)


*** Jour 4 ***


Une journée principalement consacrée à Brooklyn. Nous commençons par Williamsburg et alors là premier conseil, rien ne sert d’y aller trop tôt le matin, la vie commence à midi. Oui, à Brooklyn, on vit à la cool. 
Nous en profitons pour prendre un bon petit déjeuner dans un coffee shop. Des scones, des vrais, et un café aussi.
Ballade dans les petites rues de Williamsburg, shopping et pause déjeuner chez Egg. Un très bon endroit pour le lunch, les oeufs brouillés au chorizo sont assez dingues. 
Faites aussi un détour par la boutique Mast Brothers pour acheter du chocolat so hype. 
L’après midi sera consacrée à Brooklyn Heights pour ensuite rejoindre Manhattan via le Brooklyn Bridge. Entre temps, petit arrêt chez One girl cookie, pour y goûter leurs whoopies de folie. 


TIPS 
La vie à Brooklyn commence à 12h donc no stress !
Déjeuner chez Egg à Williamsburg (109 North 3rd Street, Brooklyn)
Goûter un whoopie de folie chez One girl cookie (33 Main Street, Brooklyn)


*** Jour 5 *** 

La journée commence au Moma, comptez deux bonnes heures pour tout voir. Ne partez pas sans passer à la boutique pleine d’objets design et gadgets.
Une fois la visite terminée, profitez d’être à deux pas de la cinquième avenue, pour une virée shopping chez Nike, Uniqlo et Gap. 
Ce midi là nous voulions tester le fameux sandwich au pastrami, nous nous dirigeons alors vers Delicatessen. N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre comme nous, un sandwich pour deux suffit amplement. Ajoutez à cela le cornet de frites au parmesan et à la truffe. 
Pour digérer le tout, rien de tel qu’une ballade dans Soho et Nolita qui regorgent de petites boutiques de créateurs et de marques plus connues.

TIPS 
Tester le sandwich au pastrami chez Delicatessen (54 Prince Street), attention portions énormes !
*** Jour 6 ***
Dernier jour déjà, avec pour objectif d’aller voir un gospel à Harlem. Alors là, grande première et surtout grande surprise. Nous ne savions pas au juste comment se déroulait un gospel. Nous préférons vous prévenir, cela est assez « surprenant », les gens entrent comme en transe. Un moment rendu joyeux certes par tous ces chants mais si c’était à refaire … Une expérience assez déstabilisante pour nous.
Nous avons profité d’être à Harlem pour dépenser nos derniers dollars dans le magasin d’usine de chez Gap. Il faut fouiller c’est sûr, mais vous pouvez faire de très bonnes affaires. 
Puis, retour à Chelsea pour déguster un délicieux bagel chez Murray’s Bagels, récupérer nos bagages et direction l’aéroport.  


TIPS 
Dépenser ses dollars au Gap Factory Store (264 W 125th St entre 7th Ave et 8th Ave à Harlem)
Manger un bagel chez Murray’s Bagels (242 8th avenue entre le 22 et 23ème rue)

E&C
ON THE ROAD

AMSTERDAM – AKA LE PAYS DES BISOUNOURS

12 mars 2014

Qu’est-ce que peut bien cacher un titre aussi rêveur ? Trois jours passés à Amsterdam tout simplement.


Amsterdam c’était un peu la destination mi figue mi raison avant d’y aller. Pas mal d’aprioris dans le genre « il va faire gris et froid », « les coffee shops, oui, mais non », « le gouda c’est sympa, mais pas à tous les repas « . 
Et puis finalement, l’effet « waouh » s’est produit. A Amsterdam même. On vous explique. 

Il y a quelques semaines, guide sous le bras et autres adresses dénichées sur le Net, nous partions à la découverte de cette fabuleuse ville. 
Une ville où il fait avant tout « bon vivre » parce que déjà, nous ne sommes pas stressées par le bruit des voitures, parce que l’on fait tout à pied en croisant et recroisant les canaux de la ville, parce que les gens sont très accueillants … La liste est longue, mais on vous laisse un peu de suspens. 

On y fait quoi ? 

Alors déjà, on se ballade, on se perd dans toutes les ruelles parce que c’est comme ça qu’on peut y découvrir des merveilles. On admire aussi toutes ces belles petites maisons où on se verrait bien habiter. Des maisons en briques, à étages, aux grandes fenêtres et qui longent les canaux. Le rêve … 
Les canaux d’ailleurs c’est un peu ce qui vous permettra de vous retrouver sur la carte à Amsterdam. Pour se reposer un peu, rien de tel qu’une ballade en bateau pour voir la ville autrement et se laisser porter par le cours de l’eau. De nombreuses agences proposent des croisières, notamment près de la maison d’Anne Frank

Dans les choses à faire, le marché aux fleurs est incontournable. Impossible de revenir les mains vides, les prix sont très très bas par rapport à chez nous. Le spectacle est superbe, toutes ces couleurs le long du canal c’est un peu le printemps avant l’heure.
Une ballade qui nous rappellerait un peu notre Marais parisien : le quartier des 9 petites rues (« Les 9 straatjes »). Succession de boutiques indépendantes design et fashion, et de jolies salons de thé. Le plus difficile est de choisir où on va s’arrêter boire un thé et regarder les gens passés. Parce que dans ce quartier, il y a toujours un banc devant ces boutiques et plein de petites terrasses. 

Côté musées, la maison d’Anne Frank fait froid dans le dos mais mérite d’être visitée. 
Autre musée, le Van Gogh Museum auquel il faudra facilement consacrer 2 heures, puisque c’est la collection la plus grande du monde. Les oeuvres sont présentées par roulement, pour suivre chronologiquement les grandes étapes de vie de l’artiste. A voir !

On y shoppe quoi ?

Il y a bien sûr toute les enseignes internationales à Amsterdam, mais les prix n’étant pas plus bas, on se laisse plutôt tenter par toutes ces petites boutiques locales du quartier des 9 petites rues (« Les 9 straatjes »). 
Cependant, impossible de ne pas passer chez Urban Outfitters, H&M Home, et &Other Stories. Pour les plus courageux, sachez qu’à 20 minutes de train, il y a un Primark. Oui, oui. A vous de convaincre Monsieur que la banlieue d’Amsterdam fait partie du voyage.
On mange où ?? (non parce que bon, on ne va pas faire semblant, c’est quand même hyper important)

★ Chez De laatste Kruimel 
Langebrugsteeg, 4 

Ce salon de thé porte bien son nom puisqu’en effet nous n’en laisserons pas une miette. Le chef prépare les pâtisseries et quiches salées devant nous. Et ce n’est pas pour nous déplaire. Il va juste falloir faire un choix…
Une adresse parfaite pour déjeuner sur le pouce, une part de quiche salée, un bon jus de fruit frais et un dessert, of course. ENORME coup de coeur pour le carrot cake, une tuerie. L’ambiance y est très conviviale, et on évitera les heures de pointe, cette adresse attire aussi bien les habitués que les touristes. 


★ Au caffe Esprit 
Spui, 10

A Amsterdam, l’enseigne de vêtements Esprit a son café, et c’est très réussi. Décoration épurée, avec nos copines les chaises Eames, on y déguste de très bons bagels et sandwichs. La carte de salades a l’air pas mal du tout, mais nous avons choisi notre camp ! Pour le côté detox, et comme nous avons fait l’impasse sur la salade donc, on prend un mint tea, parce qu’ici c’est un peu la boisson IN du moment semble-t-il. 


★ Chez The Butcher 
Albert Cuypstraat, 129

Trois tables hautes, un grand grill, et un cours d’anatomie sur le boeuf expliqué au mur suffisent à faire un excellent burger ! Pas de chichi chez The Butcher, le propriétaire de cette adresse yummy prépare notre burger devant nous. Le choix est très varié, nous opterons pour le classique cheesburger, rien de tel pour jouer les guides Michelin et classer cette adresse parmi nos meilleurs burgers. 

★ Chez Mazzo 
Rozengracht 114

Un très bon italien, on choisit même sa portion de pâtes ! Ce qui permet de goûter les délicieux antipasti. L’endroit est très très grand et décoré avec goût, avec une partie bar et une grande salle à manger. L’adresse est visiblement très prisée le week end, donc pensez peut être à réserver. 

Bon voyage !

E&C
ON THE ROAD

LONDON CALLING

13 février 2014

Envie de prendre l’air, de se changer les idées le temps d’un week-end ? C’est tout trouvé, nous on part direction … LONDRES. A 2h15 de Paris que demander de plus. Et si on a pu profiter des offres d’Eurostar c’est encore mieux.
Nous avons profité de ce week-end de 3 jours pour jouer les touristes et refaire le circuit touristique par excellence. A nous la photo devant Big Ben, l’attente des gardes à Buckingham, un aller-retour sur le Tower Bridge, les ballades dans Soho, Chinatown et les boutiques non loin de Covent Garden. On fait même une escapade à Shoreditch où on découvre par hasard un carrot cake à tomber. Hum on en salive encore.
Bon alors, passons aux choses sérieuses. Comme vous vous en doutez, un week end à Londres sans orgie de nourritures ??? Très peu pour nous. Alors oui, nous avouons, brunch, thailandais, carrot cake, cookies, burger … Voilà, voilà.
On a pensé à vous alors voici nos petites adresses à retenir :
 Ben’s cookies mais doit-on vous expliquer pourquoi ? Prenez la boîte de 7 !
 Balthazar à Covent Garden pour un brunch dominical. Service parfait, produits de qualité et une ambiance très frenchy.
 Kahaila Cafe à Brick Lane, on commande son café et son gâteau (on vous conseille le Carrot Cake ;) et hop à vous de vous trouver une place. On aime le concept et c’est décidé on aura nous aussi un jour * notre café avec des gâteaux aussi bon que ceux de chez Kahaila.
► Busaba pour une ambiance très friendly, on adore le concept des grandes tablées. Et leur carte est tellement alléchante.
 The Cupcake Bakehouse à Covent Garden par pure gourmandise.
► Le Café Bolero à Notting Hill  pour un petit dej tout à fait abordable.
Nous avons une petite mission pour vous. Faute d’avoir pu tester le « fameux » Patty & Bun à Bond Street, toujours trop de monde et à noter le lundi, c’est malheureusement fermé. Surtout si vous le testez, on veut votre avis. Please !!! Alors à la place on a testé le Burger & Cocktails by Giraffe juste en face… On adhère ! Une bande son canon et un super accueil. 


On allait presque oublier, oui nous avons bien entendu cédé à la tentation Primark. A nous les basiques pour les saisons à venir. Razia de tee-shirts, de tote bag, de sweats. Comment ça nous avions déjà ce qu’il nous faut dans notre garde de robes ? Pff qui n’a jamais mis un pied dans le temple Primark ne peut comprendre. Vous comprenez vous ?
Alors oui, nous sommes un peu déçues de ne pas avoir eu le temps d’un petit thé avec William et Kate mais bon vu le temps de folie que nous avons eu, les bons moments passés et un sac de retour bien rempli … HAPPY LONDON et vivement le prochain week-end de l’autre côté de la Manche !

  
 

E&C

ON THE ROAD

TRUCS & ASTUCES POUR UN ROAD TRIP EN SAC A DOS

7 janvier 2014

S’il y a bien un problème quand une fille part en vacances, vous le connaissez … c’est de réussir à fermer sa valise sans avoir à demander à notre Jules de s’asseoir dessus. Et là est toute la difficulté. 

Alors imaginez maintenant de ne pouvoir partir qu’avec un seul et unique sac à dos – contenance 50 litres pour être précises – pour un road trip à 12 000 km de son home sweet home. 
On en a le vertige rien qu’à l’idée d’y penser. Et pour une fois, on admire notre Jules qui lui gère parfaitement le concept de « strict minimum » (euh nous ne connaissons pas cette expression ça veut dire quoi exactement ?!)

Solidarité féminine oblige, après trois semaines passées en sac à dos en Birmanie, voici quelques coups de cœur shopping à embarquer de suite dans son sac pour gagner de la place : 

△ Côté beauté 

- Le shampoing solide LUSH ou comment éviter le flacon qui explose, et donc le liquide qui arrose les deux pauvres pantalons qu’on a pu emporter. Vous l’aurez compris, le shampoing solide c’est avant tout le produit hyper pratique quand on part en voyage. Et en plus de cela, il fait très bien son job, crinière propre et brillante au rendez-vous. 



- La crème Cicalfate d’AVENE, THE crème antibactérienne qui sauve aussi bien notre minois qu’un bobo sur le corps. Que vous partiez en road trip au pays du Père Noël ou en pleine jungle, cette crème apaise immédiatement la peau et active le processus de réparation cutanée. Idéale aussi pour sécher les petits boutons disgracieux qui peuvent nous gâcher le voyage. Bon ça reste entre nous hein.

- Le spray pieds échauffés de CATTIER, parce que qui dit road trip, dit kilomètres parcourus à pieds. Rien de tel donc qu’un coup de pschitt de menthe poivrée et d’huile essentielle de tea tree pour repartir du bon pied. Pour encore plus d’effet, on demande à Jules de nous l’appliquer par massages circulaires ;-)




△ Côté Pratique 

- Un masque de sommeil pour les dizaines d’heures d’avion et pour les heures interminables en bus et en train qui nous attendent. En coton, il nous rappellerait presque notre lit douillet. Si seulement vous avez de la place on peut opter pour le coussin … Bon nous, on n’a pas pu le prendre. 

- Un carnet MOLESKINE, qui sera un peu notre journal intime, dans lequel on retranscrira notre road trip, dans les moindres détails. Il sera aussi notre meilleur ami quand on voudra se défouler sur Marie, notre meilleure amie, et ses ronflements. Si, si Marie, tu ronfles !


△ Côté Mode 


Parce que toute fille qui se respecte n’oublie pas la fashion attitude même loin, très très loin.


Rien de tel que de bons basiques dans lesquels ont peut facilement bouger et où on ne se sent pas étriqué. Notre meilleur ami : Oysho et sa ligne de vêtements de sport à prix d’amis.

Alors, prêtes pour un road trip ?

E&C
ON THE ROAD

SOURIEZ, VOUS ÊTES EN BIRMANIE

18 décembre 2013


Le mois dernier, la moitié de Cerise sur le Gateau est partie à la découverte d’un pays somptueux … la Birmanie (maintenant appelé le Myanmar). Et encore, somptueux, nous pesons nos mots. 

Avant de rentrer dans les détails du road trip, petit debrief de notre ressenti sur cette destination, avec encore plein d’étoiles dans les yeux. 
La Birmanie, pays du sourire. Voilà notre premier beau souvenir. Là bas, les gens ne perdent jamais leur joli sourire, alors oui au début cela fait presque bizarre, on se demande même où est l’entourloupe. Mais non, les birmans sont simplement des personnes joyeuses, serviables, solidaires, généreuses, et tout ça sans arrière-pensée. Alors oui, grâce à eux on déconnecte très vite et on se laisse porter par le rythme de la vie locale. 
Ce qu’on retient aussi de la Birmanie ce sont ces paysages magnifiques : des temples à perte de vue à Bagan, des villages sur pilotis au Lac Inle, une végétation aux dégradés de vert … On ne vous en dit pas plus, les photos à la fin de l’article sont là pour ça !
△ Les grandes étapes du parcours

Bangkok – Mandalay 

Arrivés à Bangkok, nous prenons ensuite un vol direction Mandalay, notre point de chute le plus au Nord du Pays. Choc assez violent au début, une circulation dense, des deux roues à tire-larigot, tout ça rythmé par les klaxons incessants. Welcome, vous êtes bien en Asie. Et puis finalement, après, on s’y fait, et cela devient même un jeu d’essayer de traverser en évitant 36 scooters et 18 vélos. 

Ce qui est appréciable dans cette ville c’est que l’on peut très vite échapper au brouhaha, en allant admirer le coucher de soleil depuis un temple ou en partant à vélo découvrir le pont d’U Bein, le pont en teck le plus long du monde. 
Mandalay – Bagan

Nous avons fait le trajet en slow boat. Certes 16h de bateau, mais cela fait partie du voyage. Le trajet est rythmé par les arrêts du bateau au pied de petits villages, et des marchandes envahissent alors le bateau. Et là, le spectacle commence. On achète des fruits à chaque stop et on échange des sourires avec tout le monde au passage. Pas seulement par « politesse », mais parce que nous vous le disions, en Birmanie le sourire fait partie du paysage. 
Revenons sur terre. Arrivés à Bagan, welcome dans le site archéologique aux 2000 pagodes et ses statues de bouddhas. Ici, on se perd à vélo au milieu de ces nombreux temples. Faites au moins un coucher ou lever du soleil au sommet d’un temple, c’est juste magnifique (et même presque romantique). Des temples à perte de vue et cette végétation …


Bagan – Kalaw
Nous sommes arrivés à Kalaw, dans la soirée, ville de départ des trecks pour rejoindre à pied le lac Inle. Trop peu de temps passé dans cette ville, nous retenons cette soirée hors du commun passée dans un bar à rhum de 8m2 (le Hi Snack & Drink) où le patron prête volontiers sa guitare pour que chacun puisse faire chauffer sa voix. Un, deux, puis trois « rhums sour » et Céline Dion devient notre meilleure amie. 
A Kalaw, on y dort juste pour débuter notre treck de trois jours avec un guide. Un treck qui vaut le détour : découverte de la jungle birmane, traversée de champs de riz, passage dans des villages isolés … Les 25 kilomètres parcourus à pieds, par jour, peuvent faire peur (en tout cas nous n’avons pas fait les malignes), mais que de bons souvenirs. Dormir dans un monastère alignés en rang d’oignons : check ! 

Kalaw – Lac Inle 

C’est certain, le treck valait le coup, le Lac Inle est notre coup de coeur du voyage. Imaginez, des villages flottants de maisons de bois et de bambou où tout se fait en pirogue. Certaines à moteur, et d’autres traditionnelles. Un véritable spectacle que de voir les pêcheurs ramer  si gracieusement, debout sur une jambe et l’autre servant à ramer. On se laisse donc transporter sur l’eau pour aller découvrir l’artisanat de la région : le tissage de fibre de lotus, la construction de pirogue en teck, les fabriques de cigares. 
A faire aussi, le marché. Au lac Inle, il change de village à chaque fois et a lieu cinq fois par semaine. L’arrivée au marché est un souvenir à part entière, des dizaines et des dizaines de pirogues y sont parquées. 

Lac Inle – Yangon
Après plusieurs jours passés à vadrouiller en pirogue sur le lac Inle, petit choc en arrivant à Yangon. Il fait très très chaud et l’animation ne manque pas. On en profite pour s’éloigner un peu de la foule en allant au musée de pierres précieuses. Messieurs, alerte bon plan, les pierres sont beaucoup moins chères qu’en France ;) 
A Yangon, passage obligé à la Pagode Shwedagon, alias la pagode la plus belle du monde. C’est vrai qu’elle est impressionnante de par sa taille, le stupa central culmine à 50 mètres, recouvert de feuilles d’or. Nous avons aimé observer toute cette vie qu’il peut y avoir au sein d’un temple, et ces rites bouddhistes qui rythment la vie des Birmans. 

Voilà en quelques mots le déroulé de nos deux semaines en Birmanie. Il n’est pas facile de résumer un tel voyage alors nous avons été à l’essentiel.

△ Les trucs et astuces pour vous faciliter la vie en Birmanie 

► On se balade toujours avec un paréo si jamais vous croisez sur votre route un temple à visiter ! Et oui on n’y rentre pas en short et débardeur. 
► On n’oublie pas non plus son anti-moustique, il sera votre meilleur ami pendant votre séjour. 
► On charge son sac à dos d’échantillons de parfums, de crème et autres produits de beauté. Les femmes et enfants en raffolent et on peut même parfois faire du troc ! Les stylos font aussi très plaisir.
► Dans la mesure du possible, et de l’état de votre porte-monnaie, on hésite pas à privilégier l’avion. Alors oui, du coup on ne se mélange pas trop à la vie locale, mais les trajets en car ou un train sont parfois capricieux et peuvent vous prendre beaucoup plus de temps que prévu. A vous de voir, selon votre timing.

Maintenant, place aux photos (enfin, un échantillon de nos 400 photos), dans le désordre, mais avec du dépaysement en veux-tu en voilà …

Dans les prochaines semaines, nous vous donnerons quelques conseils, vous lectorat féminin, pour surmonter l’angoisse de trois semaines en sac à dos … Stay tuned !

E&C
ON THE ROAD

UNE FRITE, UNE FOIS !

20 novembre 2013


Cerise sur le Gateau a voyagé ces jours-ci pour aller rendre visite à notre ami d’enfance, Tintin. Nous avons posé bagages à Bruxelles, le temps d’un week-end. 

Destination idéale pour déconnecter à 3h30 de voiture de Paris. On tchin le début de notre court séjour avec une bonne bière fraîche, LA BASE. 

Au programme du week-end : relax, ballades et découvertes culinaires. Oui, découvertes car, sait-on jamais, leurs gaufres n’ont peut-être pas le même goût que « chez nous ». 
Bruxelles est une ville très agréable à visiter car tout se fait à pied, du moins la visite des principaux quartiers et monuments à voir. Avec un ciel bleu comme nous avons eu, raison de plus pour arpenter les rues, ciao les transports en commun. 

Petit récit de notre week-end, quartier par quartier, avec quelques adresses coup de coeur

 L’îlot central avec THE Grand-place, inrattable à Bruxelles de par son immensité et sa beauté. L’hôtel de ville se mêle au milieu d’anciennes maisons de corporation. Amateurs de style baroque vous serez ravis. 
On prend sur soi face à la foule de touristes, cela vaut le coup, croyez-nous ! Pour tout vous dire, on a même joué les touristes en dégustant une bière au soleil, avec vue sur la Grand-place et son marché aux fleurs

L’expérience gustative démarre (on ne pèse pas nos mots). Tout pleins de chocolatiers tiennent boutique autour de cette place, dont la biscuiterie Dandoy (31 rue au Beurre), maison belge du 17ème siècle où ça sent bon le spéculos, la cannelle et le beurre. 

Petit stop déjeuner Chez Léon (Rue des Bouchers). Oui, oui, il s’agit bien là du Léon de Bruxelles que vous connaissez. Mais attention, pas n’importe lequel puisque c’est le premier restaurant de la chaîne a avoir ouvert, en 1893. 
Rien de tel qu’un classique, le moules-frites et une bonne bière (Attention à boire avec modération). Et très bonne surprise, les moules sont beaucoup plus « goûtues » que chez notre Léon parisien. Elle est là la différence. 


♡ Le quartier de la Bourse, non loin de la Grand-place. On y retiendra un des meilleurs salons de thé que nous avons pu tester : A.M Sweet (4 rue des Chartreux). 
On oublie très vite la foule de dehors, ce salon de thé est un havre de paix. Les propriétaires y sont pour beaucoup, personne ne nous bouscule, on peut y déguster une sélection très variée de thés Mariages Frères. Dommage que nous finissions tout juste notre marmite de moules-frites, les pâtisseries ont l’air dingo. 


♡ Le quartier Saint-Jacques avec le fameux gamin qui fascine toujours autant de monde :  le Manneken-Pis. Vous allez nous trouver snobes mais nous ne comprenons toujours pas pourquoi toute cette foule devant cette statuette (toute petite en plus, seulement 61 cm, shame on it). Ce gamin en train d’uriner représente, à ce qu’il parait, l’indépendance d’esprit des Bruxellois. Why not. 

Petit réconfort après une telle déception devant ce tout petit bonhomme, les fraises au chocolat de chez Godiva (juste en face du Manneken-Pis), renommée internationale dans le monde magique du chocolat. Et fournisseur officiel de la cour de Belgique, s’il vous plait ! 


♡ La place de Brouckère, avec son joli Passage du Nord (1 boulevard Adolphe-Max). Une galerie commerçante comme il en existe plusieurs à Bruxelles, qui abrite tous types de commerces, plutôt haut de gamme. Un passage très lumineux de par ses verrières où il fait bon flâner. 

On poursuit la ballade, toujours dans ce quartier, avec le Théâtre royal de la Monnaie, prestigieuse maison d’opéra. 

Et pour (presque) finir quelques clichés pris à la volée, pour le plaisir des yeux. Le street art, on aime ça. Et les gaufres, encore plus.  


Cette fois-ci, c’est la bonne. Mots de la fin : hamburger de folie. Pour le déguster il faut aller à L’amour fou (185 chaussée d’Ixelles). 
Du home made, du vrai, avec du pain fait maison, des frites aussi, et de la viande hachée le matin même. Ah oui, et les sauces sont artisanales aussi. Bref, le pied. On n’a même pas pris le temps de faire des photos de l’intérieur, très bobo, très Marais. Mais croyez-nous sur parole, l’Amour fou vaut le détour. 
(Un grand merci à Caroline, et son joli blog, qui nous a beaucoup inspirées pour organiser notre séjour belge : http://www.dreamsarepicturingtheworld.com). 

Bon retour à la réalité !
E&C
ON THE ROAD

MONTREAL #2 : CARNET D’ADRESSES (SPECIAL FOOD)

7 novembre 2013


Salut la compagnie ! Mais non, nous ne vous avions pas oublié, c’est juste qu’une fois le rythme de métro-boulot-dodo repris, difficile de se remettre à nos souvenirs de vacances. Montréal c’est déjà loin, trop loin, vivement les prochaines vacances.

En attendant, et si vous comptez vous rendre à Montréal prochainement, voici quelques adresses qu’on a pu tester et surtout des lieux à ne pas manquer
► Pour commencer, Le Marché Jean Talon. On se bloque bien une matinée pour s’y rendre et on revient les bras chargés de fruits, légumes, sirop d’érable et autres merveilles. On peut aussi grignoter sur place, au coin traiteurs.
Allez-y en métro car un peu loin du centre tout de même. 


► On a nous aussi succombé à la folie des bagels, même de l’autre côté de l’Atlantique. Et pas n’importe lequel ! 
Vous voulez préparer des bagels ? Direction St Viateur Bagel Shop (263 St-Viateur O) où vous pourrez faire votre stock de bagels à emporter afin de les préparer à votre goût à la casa. Ils vous proposent les ingrédients sur place. Impossible de repartir sans …


► Nous avons choisi la solution la plus simple, c’est à dire le St Viateur Bagel & Café Mont Royal (1127 Mont-Royal E) pour les manger directement sur place. 
Nous vous conseillons de sauter la case petit déjeuner le matin même, et on y va un jour où on a très faim. Car en plus, un choix de desserts de folie. A nous le cheesecake !


► Dans un autre style, une autre adresse, et vous la verrez apparaître très probablement dans la totalité des guides touristiques, allez voir ce qui se passe chez Schwartz’s (3895 Boulevard Saint-Laurent). 
Alors oui, vous devrez sûrement faire la queue, mais soyez patients  pour vous faire votre propre idée et enfin comprendre pourquoi ce lieu fait tant parler de lui.  

Pour sa viande donc. Note aux végétariens un peu tardive, évitez ce lieu. De la viande, de la viande, et de la viande ! Malgré son goût extra, nous n’avons pas pu finir notre sandwich.

En tant que bons touristes, on repart avec leur préparation magique qui donne à la viande ce goût si spécial. Vivement les barbeucs de l’été prochain.

► Envie de combler une envie de pancakes ?! A n’importe quelle heure de la journée ?! (oui bon on sait, c’était n’importe quoi ce voyage caloriquement parlant). Direction le Nickels Bar (710 Sainte-Catherine Ouest). Nickel non ? D’accord, on sort.

On a jamais vu des pancakes aussi grands, le décor est hyper sympa, on a en boucle des clips des années 80 et en plus, et ça c’est le clou du spectacle, ils ont à l’entrée un mur dédié à notre chère Céline. 

► Au suivant. Rendez-vous maintenant au coeur de la ville dans le quartier de Mont Royal à L’avenue du plateau (922 Avenue du Mont-Royal Est). 
Parfait pour un brunch, vous y dégustez des assiettes copieuses et le choix est dingue. En plus de ça, un super accueil. Surtout ne sortez pas de ce lieu sans un petit tour aux toilettes ! 

 


► Petit cadeau et passage obligatoire lors de votre séjour à Montréal, le point du vue de Mont-Royal. Une vue dégagée sur la ville et vous pourrez y faire de jolies rencontres.

Quelques adresses en vrac …

► Le Bistrot tôt ou tard (1030 Cherrier) pour là encore de superbes assiettes et un menu brunch rapport/qualité prix imbattable. Allez-y avant ou après une petite ballade ou Parc La Fontaine et s’il fait beau une petit sieste au soleil est toujours la bienvenue. 

► Envie d’un bon mojito ? Direction le Barraca (1134 Avenue du Mont-Royal Est). Vous pourrez y déguster des tapas et surtout profiter de la terrasse à l’arrière tout en écoutant une programmation musicale bien sympathique. 

► Si vous voulez tester un bon restaurant, testez Le Continental (4007 Rue Saint-Denis). Surtout parce qu’ils ont une carte alléchante et du vin aussi ! Oui car rappelons-le à Montréal vous pouvez apporter votre bouteille de vin au restaurant. Oui Monsieur. Et même que Madame peut apporter la sienne aussi.

► Grosse déception du séjour, ne pas avoir pu tester le restaurant lounge, Suite 701 (701 Côte de la Place d’Armes). On voulait tellement profiter de la terrasse. Une déco canon ! Rien que pour ça on y va et aussi parce que l’on veut que vous nous disiez comment c’était au final. 

Voilà, voilà, nous vous avions prévenu, ce voyage a été synonyme de gloutonnerie intensive donc désolées d’avance et puis si vous avez le courage, prévoyez une petite diet juste avant de partir. 

On ne vous parle pas shopping mais surtout passez faire un tour au Forever 21 sur Sainte Catherine. Juste pour le plaisir des yeux (si vous êtes fortes). 

Et puis, pour le reste, laissez-vous porter, tout est tellement agréable dans cette ville …


Bon voyage !

E&C
ON THE ROAD

CARTE POSTALE DE MONTREAL

26 septembre 2013

« Je me souviens … » d’une ville où les gens ont un drôle d’accent – comment ça c’est nous qui avons un accent ? Et de drôles d’expressions …  « Salut je te présente ma blonde  » – « mon chum » pour la version masculine !
Alors attention, c’est très souvent vous que le montréalais ne comprend pas … Et quand vous lui demandez comment le dire correctement, il vous dit de parler français. Bien, bien, bien. 

Bref, avec leur déjeuner à la place du petit déjeuner, le dîner à la place du déjeuner, le dépanneur ou le couche tard pour l’épicier, on a un peu de mal au début mais on s’y retrouve. En même temps est-ce nous autres qui avons l’expression universelle ?!
« Je me souviens » aussi d’une ville des plus accueillante, de rencontres entre Bachelorette party, retrouvailles, soirée d’expat’, mariage, et quel mariage on a envie de vous dire, et un brunch, des brunchs et encore des brunchs. 
Oui ces vacances ont été une pure et simple orgie de nourritures. En même temps, vu le nombre d’heures à marcher dans la ville, il fallait au moins ça pour prendre des forces ( au moins ça = cheesecakeS, bagelS, pancakeS …). 
Il y a de quoi se dépenser ne vous inquiétez pas ! Et de dépenser accessoirement parlant – Oups nous dévions. Alors on y va plutôt au printemps, à l’été ou à l’automne. Pour éviter les collants et l’écharpe jusqu’aux yeux. Même si Montréal sous la neige, ça doit être magique.
Vous aurez très vite un article avec quelques bonnes adresses à tester et surtout les lieux à découvrir !
En attendant place aux photos …


 
Excellente question … AVANT QUOI ? On vous laisse y répondre !
En attendant, voici quelques exemples …
 
 

A tantôt, à Montréal, les amis.

E&C

ON THE ROAD

L’ETE DE CERISE SUR LE GATEAU

4 septembre 2013
 


Ça y est les « grandes » vacances sont terminées !


Plein de souvenirs en tête, et ce, même les jours travaillés.


On adore Paris en Juillet-Août et on a été gâtées : des quais de Seine Rive gauche tous beaux tous neufs, des pommes d’amour à croquer aux Tuileries …

On s’est aussi pas mal tournées les pouces au bord de la mer ou à la campagne. Oui, on aime le vert aussi, ça permet de réfléchir (au calme) à notre prochain investissement modesque avenir.


Pour tout ce qui est plaisirs culinaires, et ben … la gourmandise, ça ne s’explique pas en fait. Et toc. 

Bref, on a complètement décompressé, presque oublié le mot de passe de notre PC au bureau et même le prénom de notre chef, alors pas d’excuse : on revient reboostées avec des idées à foison (sans exagération) pour le blog.


En attendant, on peut dire merci Instagram d’avoir immortalisé tous ces moments.


E&C