Browsing Category

ON THE ROAD

ON THE ROAD

4 JOURS A BERLIN

20 août 2017

Hello !

On prend la route aujourd’hui direction Berlin. Souvenir d’un week-end de quatre jours à arpenter les rues de cette ville inconnue pour nous deux jusqu’alors. L’occasion aussi de nous retrouver, entre Paris et Toulouse (enfin presque ;-)).

On a BEAUCOUP mangé, surtout rigolé, abusé des photomaton et parfois joué les touristes à prendre la pose devant toutes ces oeuvres de street-art ici et là. Berlin c’était trop bien, alors on en a fait un petit cityguide avec tous nos coups de coeur du séjour. De la food, des balades, beaucoup de vert, de l’instagrammable.

Bruncher végétal chez Roamers

C’est LE coup de cœur du voyage ! Chez Roamers tout est beau, du choix de la vaisselle en grès à la déco très végétale en passant par ces assiettes parfaitement dressées. C’est aussi un lieu un peu comme à la maison, on pique un tabouret en bois pour rejoindre la table d’amis et on y passe des heures à déguster latte sur latte. A la carte, des œufs pochés, une tartine figue-chèvre mémorable ou un un carrot cake surdimensionné. Peu importe ce que vous choisirez, il y aura toujours quelques branches de romarin ou des fleurs comestibles posés ici ou là pour un esprit green qu’on adore.

Roamers – Pannierstraße 64

roamers1

roamers3

roamers2

Voir la vie en vert au jardin botanique

On s’éloigne un peu du centre pour une pause dans le magnifique jardin botanique. Le lieu est immense (c’est l’un des trois plus grands jardins botaniques au monde) alors on prévoit d’y passer une petite demie journée. On se perd sous les serres, réveille nos sens dans le jardin tactile et odorant, et fait une pause sur l’une des pelouses du parc. Attention, déconnection garantie et osmose avec la nature assurée ! Pour une visite en deux heures, filez-y en fin de journée, l’entrée est à moitié-prix à partir de 17h.

Botanischer Garten – Königin-Luise-Straße 6-8

jardin botanique 2

Déguster les pancakes très comfort food de chez Silo Coffee

Avant d’entamer une journée bien chargée, on file chez Silo Coffee, un coffeshop dans le quartier hautement recommandable de Friedrichshain. Ici les pancakes jouent les stars et sont vite sold out. En plus d’être délicieux, ils ont la particularité d’être directement cuits dans une petite poêle en fonte avec fruits rouges et sirop d’érable. Le résultat est absolument divin, on aurait presque envie de se lover dans ces pancakes si moelleux. Côté salé, l’avocado toast et ses œufs pochés sont tout aussi magiques.

Silo Coffee – Gabriel-Max-Straße 4

silo1

Sourire devant l’objectif des nombreux photomaton de la ville

Impossible de louper les “Photoautomat” de Berlin, il y en a un peu partout dans la ville et même dans certains bars et boites de nuit. Pour deux euros, on fait travailler ses zygomatiques, rebooste ainsi notre moral et on repart avec un souvenir vintage.

DSCF5274

Tester le granola de chez Neumanns

La quête ultime du granola parfait touche à sa fin chez Neumanns, ce coffeeshop assez récent ouvert juste en face du Silo café. Comme de nombreux lieux berlinois, la déco est brute, minimaliste et pourtant parfaitement dosée. A tester absolument, le granola tout juste doré au four et d’une légèreté déconcertante. Quelques fruits frais sur le dessus et nous voilà au paradis. On va aussi bien pour le petit déjeuner, le brunch ou le tea time. Et avec un peu de chance on profite de la terrasse où les habitués du quartier semblent s’y retrouver.

Neumanns – Gabriel-Max-Straße 18

Neumanns1

Neumanns2

Mais aussi…

Dîner avec le Berlin branché au Panama : Au fond d’une cour, on pousse la porte de ce bar-restaurant pour y déguster de délicieux cocktails préparés dans les règles de l’art et des assiettes à partager dont du poulpe tout juste snacké.

panama restaurant

Prendre de la hauteur au Klunkerkranich : LE rooftop incontournable à Berlin, accessible depuis le parking d’un centre commercial. On y va en fin de journée pour admirer la vue ou en soirée pour côtoyer le dancefloor.

Faire du shopping dans le quartier de Mitte : C’est un peu l’hyper-centre de Berlin avec les principaux sites à voir mais c’est aussi une dizaine de rue où nos enseignes préférées squattent le bitume. Pour l’instant shopping, c’est ici.

Chiner au Mauerpark : Le dimanche direction ce grand parc pour refaire son service de vaisselle, dénicher un Levis vintage, manger un currywurst, assister à un concert improvisé ou juste contempler le spectacle des Berlinois qui se retrouvent ici.

Mauerpark 1

Longer l’East Side Gallery : On ne part pas de Berlin sans ce moment d’histoire d’1,3 km de long au cours desquels plus de cent œuvres de street art s’enchaînent.

east side gallery 3

Pour finir, côté pratique, on se déplace à vélo ou à métro et on se prépare à fouler le pavé comme jamais. Berlin c’est huit fois Paris alors on n’a pas peur d’enfiler une bonne paire de baskets. Le plus avantageux pour le métro reste la WelcomeCard que vous pouvez prendre 48h ou jusqu’à 6 jours.

Pour le logement, on n’hésite pas à s’éloigner un peu du centre et des sites touristiques pour vivre dans un « vrai » quartier berlinois. Le quartier de Friedrichshain est parfait pour ça avec ses petites terrasses, son marché le samedi matin, son parc et ses coffeeshops.

Berlin, wir lieben dich <3

E&C

Retrouvez aussi notre cityguide sur le blog de Løv Organic !


east side gallery 4

silo3

jardin botanique 4

DSCF5251

Neumanns3

jardin botanique 5

east side gallery 2
DSCF5278

DSCF5279

roamers4
DSCF5105

jardin botanique

DSCF5102
DSCF5251

Mauerpark 2

DSCF5330

ON THE ROAD

CARNET DE VOYAGE AUX PHILIPPINES

5 février 2017
IMG_8734
Hey !
La semaine dernière nous vous donnions nos trucs & astuces pour organiser un road trip sans prise de tête. Il est temps de vous livrer désormais notre carnet de voyage. Mais avant cela, mettez déjà cette destination dans un coin de votre tête. Ce pays est absolument magnifique et risque d’être très vite transformé en mini Thaïlande au vue de tous les chantiers d’hôtels que nous avons croisé (d’un point de vue fréquentation/amas de touristes, on entend bien évidemment). Si l’envie vous prend, allez-y donc au plus vite pour pouvoir profiter encore d’endroits sauvages et préservés.
Passons aux choses sérieuses. Pour ces deux semaines aux Philippines nous avons concentré notre séjour sur l’île de Palawan, la plus connue et la plus grande. L’idée première était de coupler Bohol et Palawan et puis avec tous les trajets, nous aurions perdu trop de temps en bateau et sur les routes.
Nous avons atterri à Manille, ville de transit par excellence, avec beaucoup trop de bordel, de pollution et de bruit pour nous. On y a donc passé une seule nuit, le temps de prendre notre vol pour Puerto Princessa dès le lendemain matin. Pas si simple de trouver un bon rapport qualité-prix à Manille, nous avons logé à deux pas de l’aéroport pour faciliter la chose. Juste un point là dessus, les différents terminaux ne sont pas tout à côté et surtout à Manille, on est vite bloqué dans les embouteillages donc prévoyez large !
Direction Puerto Princessa la capitale de Palawan, pour enchaîner sur quatre heures de van (les chauffeurs ne blaguent pas, il ne faut pas avoir peur de la vitesse dans les virages :-/) et faire un stop de deux jours à Taytay.
A vrai dire pas grand monde s’arrête ici, c’est donc parfait pour arriver en douceur et récupérer du long voyage/décalage horaire. Un seul hôtel ici, le choix est donc vite fait :-) Les pancakes sont à tomber, tout commence bien ! Si ce n’est une météo quelque peu capricieuse donc on passera nos deux journées à flâner et siester. Pour ceux qui ont la chance d’avoir du beau temps à Taytay, l’hôtel organise, paraît-il, de très belles escapades sur des îles désertes.
Second stop à El Nido, avec du soleil s’il vous plait. Destination plus touristique, mais qui reste complètement dépaysante. On vous conseille l’hôtel Buena’s Haven Travelodge, très bon rapport qualité-prix : des chambres propres, de l’eau presque chaude, et une bonne situation géographique, excentrée du bruit de la ville.
A El Nido la principale activité consiste à partir en bateau la journée pour découvrir de petites pépites. Des plages paradisiaques, des lagons, des poissons de partout et on en passe. Les jours sans bateau, on a beaucoup squatté la plage de Las Cabanas, petit paradis juste à côté du centre avec la possibilité de déguster des pancakes face à la mer (nous monomaniaques ?). On a aussi emprunté les routes à scooter pour profiter de la plage de Nacpan Beach et des cascades.
Côté food, on file chez Trattoria Altrove dès lors qu’on a envie d’une bonne pizza (et pour changer un peu du riz), ou sinon on déguste des produits de la mer chez Squidos.
Troisième et dernier arrêt sur la belle île de Coron au nord de Palawan. La petite blague quand on organise ses vacances à la dernière minute sans trop s’organiser, c’est qu’on arrive sur place, qu’on demande où est la plage et qu’on nous répond « il n’y a pas de plage ici ». « Okay ». Welcome à Coron ! Petit coup de stress en arrivant et puis on comprend vite que nos journées vont donc être rythmées par des virées en bateau. Et quel pied !
Dès le lendemain, nous voilà donc au paradis à (re)naviguer entre des lagons, faire du kayak, et enfiler masque et tuba. Tous les hôtels organisent les excursions en bateau, vous pouvez aussi très bien trouver une petite banca (le bateau local) à privatiser pour un prix tout à fait abordable. Les indispensables à voir dans la région sont : Green Lagoon, Coral Garden, Twin Lagoon, Barracuda Lake, Kayangan Lake, CYC Beach.
Côté logement, nous avons dormi au Coron Eco Lodge, très bien situé, chambre propre et petit déjeuner inclus avec des pancakes (encore !) à la carte ;-) Le personnel est adorable et vous aidera volontiers dans tous vos déplacements.
Petit tips pour les journées sans banca (parce que souvent la mer fait des siennes aux Philippines), n’hésitez pas à taper à la porte des hôtels avec piscine pour y passer la journée moyennant une petite somme et parfois même rien ! On a testé (et approuvé !) le Coron Soleil par exemple.
Et pour la food ? Gros, gros coup de coeur pour le Sinugba sa Balay et ses plats locaux délicieux. Pour zieuter les couchers de soleil, rendez-vous à la terrasse de La Sirenetta (on y mange aussi très bien mais pour plus cher).
Après tant de beauté plein les yeux, difficile de quitter les lieux mais pas le choix, direction Manille pour un jour et demi. Nous avions réservé un hôtel un peu plus haut de gamme que les précédents pour avoir un retour en douceur à la civilisation et surtout parce que nous n’avions pas prévu de visiter la ville. Nous posons donc nos valises au The Henry Hôtel dans la quartier de Pasay. Nous ne pouvons que vous recommander cet endroit, une déco coloniale parfaitement maîtrisée, un jardin luxuriant autour de la piscine, et une chambre tout confort avec lit king size et housse de couette ultra moelleuse. L’aéroport est à une vingtaine de minutes (sans embouteillage ;-)).
Voilà donc deux semaines passées aux Philippines avec encore des belles images en tête et surtout cette envie de découvrir les îles voisines <3
Sur ces belles paroles, nous allons potasser sur le prochain voyage ou week-end…
E&C

IMG_8617

IMG_8619

IMG_8627

Processed with VSCO with a6 preset

IMG_8643

IMG_8652

Processed with VSCO with a6 preset

IMG_8680

IMG_8715

IMG_8682

IMG_8699

IMG_8708

IMG_8713

IMG_8714

IMG_8719

IMG_8766

IMG_8800

IMG_8803

IMG_8805

IMG_8817

IMG_8824

Processed with VSCO with a6 preset

 

ON THE ROAD

ORGANISER SON ROAD TRIP : NOS CONSEILS

30 janvier 2017
DSCF3263
Hey !
On innove un peu aujourd’hui sur le blog puisqu’on ne vous parlera ni bonne adresse, ni déco, ni plantes vertes, ni recettes, ni DIY. On a voulu vous faire partager un billet un peu spécial sur comment s’y prendre pour organiser au mieux un « grand » voyage.
Pour rentrer dans les confidences, l’une de nous deux est partie deux semaines aux Philippines pour faire un petit break. Une belle façon de démarrer 2017 :-)
Oui mais voilà, on ne sait pas vous mais c’est toujours un peu le stress quand on part vers l’inconnu. Un stress positif bien évidemment, mais un stress quand même. Celui qui te fait hésiter dix fois avant de cliquer sur ton panier d’achat pour tes 18h d’avion, celui qui te fait croire, tout d’un coup, que peut-être ton passeport n’est plus valide, et aussi celui qui te donne envie de faire mille trucs une fois sur place mais pourtant voilà, il va falloir choisir.
Le choix de la destination est venue un peu par hasard, une envie de soleil, de dépaysement total, de voyage « bon marché », et d’endroits insolites voire paradisiaques. Très vite, les Philippines ont semblé évidentes. Avec un critère à prendre en compte et pas des moindres: celui des transports, une fois sur place, qui va nous prendre pas mal de temps donc la nécessité d’optimiser un maximum ses déplacements. Mais peu importe, nous sommes certaines que même les 8h de bus nous permettront de voyager.
Revenons à l’essentiel, le pourquoi du comment de ce billet un peu particulier. Nous voulions vous raconter comment on a pour habitude d’organiser nos voyages, qu’il s’agisse d’un week-end en France ou en Europe ou un long séjour à l’autre bout du Monde. Fruit du hasard (ou pas, en fait), notre première source d’infos reste les blogs. Les blogs spécialisés sur le tourisme mais aussi, et surtout finalement, les blogs lifestyle assez généralistes qui rédigent régulièrement des to do list sur des destinations.
Si on privilégie les blogs aux traditionnels guides (Lonely Planet and co) c’est avant tout pour ce côté humain dont on a besoin. A travers les blogs on arrive presque à vivre ce qu’a vécu la personne qui rédige l’article, on a parfois des infos sur des adresses cachées, et on a aussi surtout accès à de nombreuses photos qui nous plongent directement dans l’ambiance. Nous faisons partie des ces personnes qui ont besoin d’avoir beaucoup de visuels, en plus des textes. Et souvent les guides papier passent à côté de cela… On veut savoir ce qu’il y aura dans notre assiette dans telle adresse, comment notre chambre sera-t-elle décorée, etc. Cela enlève certainement une part de mystère, mais c’est une façon pour nous de voyager déjà un peu avant même d’avoir pris l’avion. Et puis on ne sait pas vous, mais il y a rien de pire pour nous que de se planter sur une adresse food en plein voyage !
Autre point clé qu’on retrouve sur les blogs à fort audimat, ce sont tous les commentaires laissés par les lecteurs qui sont eux aussi une vraie source d’inspiration. On les lit presque toujours, au moins en diagonale, et on y trouve à chaque fois de petites pépites. A ne pas négliger donc ;-)
Les blogs/comptes Instagram sont aussi parfois pour nous un bon moyen d’éviter les lieux à touristes et de trouver LA bonne adresse qui n’est pas encore relayée par les guides papier. Comme beaucoup, on privilégie ces petites adresses chéries par les locaux et encore méconnues des voyageurs.
On part toujours avec un guide en poche bien évidemment mais plus pour nous aider à affronter tous les aspects logistiques du voyage. Pour tout ce qui est bonnes adresses (food, artisanat, marché, monuments, etc) on s’inspire avant tout des blogs, donc. On fait ensuite un mix de tout le contenu intéressant qu’on a pu trouver ici et là pour se recréer notre propre carnet de voyage.
Quelques étapes clés
Le choix de l’itinéraire
C’est THE big challenge de toute organisation de voyage. Même si on veut laisser place à l’improvisation une fois sur place, il nous semble impossible de zapper cette étape. On essaie à chaque fois de définir les points de chute principaux qu’on souhaite découvrir, qu’on place sur une carte faite rapidement à la main. Puis ensuite vient la phase « agence de voyages » durant laquelle on checke tous les transports possibles avec à chaque fois le prix et la durée. Cela reste très personnel mais on préfère parfois mettre un peu plus cher pour gagner du temps sur notre voyage. Il n’ a y plus qu’à choisir l’itinéraire le plus optimal !
Le logement
Et plus particulièrement le premier logement, du lit qui t’accueillera après 18h d’avion dans les jambes.  C’est pour nous un choix stratégique, puisqu’il te permettra de rattraper ces heures de sommeil perdues dans l’avion et en transit mais aussi de s’acclimater en douceur :-) Même si pour la suite du voyage on aime bien choisir des logements assez traditionnels (et fuir les resort !!) pour cette première nuit on privilégie les endroits standardisés avec un certain confort et une piscine ou proche de la mer. Vous aussi votre premier réflexe est de vous jeter à l’eau ?
La valise !!
Gros challenge cette année puisqu’on a opté uniquement pour… un bagage cabine ! On est comme ça nous. Challenge relevé haut la main et expérience qu’on renouvellera très vite. Tellement plus pratique pour les vols intérieurs. Plus simple aussi une fois sur place pour aller d’un point à un autre. Une lessive ou deux sur place, et le tour est joué.
Cela peut faire flipper au départ, mais pour nous le choix du contenu de la valise contribue aussi à l’état d’esprit dans lequel vous partez. Ces vacances étaient pour nous un break, loin de la routine parisienne et de sa sur-consommation. Une grosse envie aussi de vivre à la cool sans avoir à se préoccuper de ce qu’on va porter mais plutôt de vivre à 1000% chaque moment sur place.
Pour terminer, en bonus, 3 blogs et comptes Instagram qui nous inspirent
 Nous suivons près de 900 comptes sur Instagram et lisons régulièrement peut-être une trentaine de blogs donc vous vous doutez bien que nous aurions des dizaines de profils à vous recommander ! Mais pour ne vous donner que la crème de la crème (selon nous !) on vous a fait une compil’ de nos trois chouchous.
Lily Rose et ses photos canons, qui nous a fait voyager quasiment aux quatre coins de la planète déjà ! Ses derniers clichés au Nicaragua nous ont rendues nostalgiques d’un fabuleux voyage.
Juliette du blog Je ne sais pas choisir qui nous fait voyager aussi bien par ses photos que par ses textes/légendes.
Mamie Boude, of course, qui a chaque cityguide publié nous donne envie d’acheter des billets d’avion ! Nous sommes assez fans de leur amour pour les jolies choses, ces belles assiettes, ces coffee shops authentiques ou encore ces lieux tellement hipster mais qu’on adore :-)
Et vous, vous vous organisez comment ?
On vous dit soon soon par ici puisqu’on revient avec les détails de notre voyage aux Philippines.
E&C
ON THE ROAD

LA CÔTE DE GRANIT ROSE

4 septembre 2016

DSCF1757

 Hey !

Il est venu le temps de trier ses photos de vacances. Italie, Portugal, Bretagne nous revenons boostées comme jamais et surtout plein de souvenirs en tête. Vous avez peut-être suivi nos aventures estivales sur Instagram, quoi qu’il en soit on voulait vous en dire un peu plus sur cette semaine bretonne.
Destination la Côté de granit rose avec au programme baignade, découverte, gastronomie (toujours !) et détente. C’est à Perros-Guirec que nous avons trouvé un peu à la dernière minute un air bnb avec vue sur les bateaux. De quoi nous dépayser et faire une cure de iode.
On comprend très vite pourquoi cette région porte ce joli nom, les plages sont quasiment toutes bordées d’immenses rochers légèrement rosés.  Ajoutez à cela de la végétation en abondance, des hortensias séchés par le soleil et le temps, des sentiers côtiers à perte de vue, et une mer rythmée par les marées.
La Bretagne a ce charme naturel, assez unique selon nous.
Alors si vous aussi le besoin d’authenticité se fait sentir, voici 5 choses à voir et à faire sur la Côte de Granit rose :
1. Se promener sur les sentiers de la presqu’île de Renote. Les panoramas sont à couper le souffle et les plages y sont également sublimes ! Nous avons préféré cette promenade à celle du Sentier des Douaniers  (Ploumanach), les touristes sont beaucoup moins nombreux.
2. La plage de Trestignel et ses cabines colorées. Cette plage fait partie de Perros-Guirec, tout comme le plage de Trestraou.
3. Le Kouign Amann de la maison Héméry à La Clarté. Un des meilleurs que nous avons pu manger !
4. Se perdre dans la forêt de Tonquédec, aux alentours du château.
5. La VRAIE galette bretonne de la crêperie Ty Breizh à Perros-Guirec.
Happy lundi et à très vite par ici
E&C
DSCF1843

 

DSCF1737

DSCF1743

DSCF1753

DSCF1823

DSCF1795

DSCF1771

 

DSCF1824

DSCF1807
DSCF1768

DSCF1769

DSCF1792

DSCF1818

DSCF1774

DSCF1781

DSCF1798

DSCF1806

DSCF1816

DSCF1835

DSCF1838

ON THE ROAD

UN WEEK-END À BORDEAUX

15 juin 2016

un week-end à Bordeaux

Hey you !

Si vous nous suivez sur Instagram vous avez dû voir passer quelques clichés de notre week-end à Bordeaux ! Un passage rapide dans la ville mais qui nous a laissé plein de beaux souvenirs en tête (même si on a connu l’été et l’automne en deux jours seulement). C’est parti pour un cityguide et bonnes adresses !

Départ donc le samedi matin depuis Paris et nous voilà à 12h30 à l’Espace Darwin, notre coup de cœur <3 Ce lieu alternatif regroupe à la fois un espace de co-working, un restaurant et une épicerie bio (on vous en reparle juste après), des espaces associatifs et un skate parc pour les plus sportifs.

Cet espace abandonné s’est transformé en véritable lieu de vie et autant vous dire que si on avait eu plus de temps nous y serions restées la journée à flâner sur la terrasse du Magasin Général. Ce restaurant propose à la carte des pizzas, burgers, salades et autres plats « classiques » cuisinés à partir de produits bio. Pour avoir testé leurs pizzas, c’est un sans faute ! Et on ne parle même pas du décor ! Bref, foncez-y lors de votre prochain passage à Bordeaux, ce lieu vaut le détour.

On profite le Samedi après-midi des 30 degrés pour découvrir la ville à pieds et découvrir ses quartiers incontournables : Saint-Pierre pour son côté historique, les Capucins pour sa grande halle et ses stands de dégustation d’huîtres ou de charcuteries, la Rue Sainte Catherine pour le shopping, les Chartrons pour ses antiquaires, etc.

Des kilomètres dans les baskets, on s’offre une pause sucrée chez Gaston pour y déguster un Paris-Brest revisité. Y a pas à dire le rapport qualité-prix y est excellent !

Petit détour chez Herbes Fauves juste pour le plaisir des yeux. Ce fleuriste en plein cœur de la ville propose dans une ambiance sauvage et quelque peu bohème aussi bien des bouquets champêtres que des plantes de tous types. La déco y est absolument canon !

Le soir, rendez-vous au Gabriel, un des restaurants emblématiques de la ville. Vous avez le choix entre la partie brasserie ou le restaurant gastronomique. Côté brasserie, plusieurs menus à dispo le midi et/ou le soir, on se laisse tenter par une formule Entrée/Plat/Dessert avec vue sur le miroir d’eau et la place de la Bourse. Le petit plus qui ne nous a pas laissé indifférente a été le chariot de desserts, que dire de cette tarte aux agrumes ? Une PERFECTION ! Tout comme le service d’ailleurs, avec une serveuse aux petits soins.

Dimanche matin, direction le marché des Capucins sous la pluie et 15 degrés en moins. On se laisse porter par l’ambiance locale qui y règne, à vous les huîtres ou tapas du sud-ouest !

Balade au jardin public et le long des quais parce que la météo ne nous arrête pas !

On finit ces deux jours sur un déjeuner improvisé à La Pie Colette, adresse découverte un peu par hasard après un double échec à La Cagette et chez Plume. Et bien figurez-vous que le hasard fait plutôt bien les choses, on a adoré cette petite adresse de quartier avec à la carte des plats faits maison et un accueil on ne peut plus chaleureux. On vous la recommande donc :-)

Et parce qu’on ne revient jamais les mains vides, nous voilà armées de cannelés, les vrais ! Direction La Toque cuivrée, LA valeur sûre du cannelé.

Bordeaux, tu nous reverras très certainement bientôt <3

E&C

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

un week-end à Bordeaux

ON THE ROAD

4 JOURS A ROME

8 mai 2016

DSCF0088

Hello tout le monde !

Mieux vaut tard que jamais voici quelques tips suite à notre long week-end passé à Rome au mois de Mars. Cette ville est magique tant son architecture est unique ! Rome c’est un peu un musée à ciel ouvert alors si on ne devait vous donner qu’un conseil ce serait de lever les yeux…

Mais nous ne sommes pas rentrées les mains vides, nous tenions à vous faire partager quelques bonnes adresses !

7 choses à faire à Rome

User de la pizza et de la pasta, forcément. Mais attention à ne pas tomber dans les pièges à touristes présents à tous les coins de rue. Pour une pizza – une vraie ! – allez chez Nerone dans la quartier de Trastevere et pour des pastas al dente direction Grotta d’Abruzzo (mention spéciale pour les pasta alle vongole).

Prendre son petit déjeuner en terrasse au marché campo dei fiori et regarder la foule s’animer. Les produits typiques (fromage, charcuterie, etc) sont à des prix un peu trop touristiques selon nous alors contentez-vous de savourer un café italien en terrasse et prenez le temps d’admirer la vie locale.

Abuser de crème glacée et tester celle de chez Pompi. De la vraie glace à l’italienne avec donc beaucoup de crème et forcément que du bonheur ! Soyez patients, il y a foule…

Visiter La galerie d’art moderne et contemporain à la fois pour le lieu en tant que tel mais aussi pour les collections qui s’y trouvent. Finalement c’est très souvent à l’étranger qu’on prend le temps de pousser la porte des musées, faute à la foule parisienne. Ce musée est à lui même une vraie beauté, les collections sont nombreuses donc prévoyez une matinée de visite, pour faire dans la foulée le parc de la villa Borghèse

Transition parfaite puisque ce parc fait partie selon nous des passages obligatoires lors d’un séjour à Rome. Flânez-y le dimanche matin, le parc est grand et les locaux s’y retrouvent en famille pour des balades en rosalie.

Se ballader de l’autre côté du Tibre dans le quartier de Trastevere pour ses vieilles ruelles et ses bonnes adresses. Ce quartier a été un vrai coup de  coeur, il conserve une certaine authenticité grâce à ses ruelles colorées, ses petits commerces, cafés et auberges. Tout ce qu’on aime !

Lâcher son plan et oser se perdre. Voilà notre dernier conseil. Comme nous vous le disions au début de cet article, Rome est une ville musée où vous en prendrez plein les yeux.

Belle fin de week-end,

Baci <3

E&C

DSCF0048

DSCF0071

DSCF0095

DSCF0076

DSCF0079

DSCF0080

DSCF0085

DSCF0092

DSCF0141

DSCF0109

DSCF0112

 

DSCF0098

DSCF0123

DSCF0125

DSCF0127

DSCF0151

DSCF0157

DSCF0138

ON THE ROAD

LA TÊTE DANS LES ETOILES

1 novembre 2015

DSCF2356

On prépare son séjour, on demande des adresses à droite à gauche et là une copine nous parle du camp Terre des Etoiles qui propose de passer une nuit dans le désert… Vous vous imaginez la tente Quechua en plein désert, le froid, sans eau ni électricité ?

Les photos parlent d’elles-mêmes. Foncez. Vous y trouverez un lieu incroyable, ouvert il y a quelques années par un français qui a eu cette idée folle de faire naître un oasis dans le désert d’Agafay à 30km de Marrakech.

Et on y croit dur comme fer à son idée. Une ferme biologique tenue par une équipe passionnée. Un paysage à couper le souffle sur l’Atlas – juste waouh au réveil. Une soirée sous le signe des milles et une nuit à déguster un repas traditionnel confectionné à partir des légumes du potager. Et une nuit la tête dans les étoiles. Regardez bien et faites un voeu, les étoiles filantes y sont nombreuses.

Un séjour incroyable, alors nous tenions absolument à vous parler de ce lieu  et surtout si vous y passez une tête, prenez le temps de faire le tour du propriétaire avec Pierre Yves dont nous volons la citation suivante…

« Devenez acteur et co-créateur d’une utopie : un monde apaisé et apaisant, où l’homme et la nature s’unissent pour le meilleur, un monde où créer devient un plaisir quotidien. »

Pour plus d’infos c’est par ici :

www.terredesétoiles.fr

photo 2

photo 3

DSCF2373

photo 1

DSCF2369

DSCF2378

DSCF2374

DSCF2375

DSCF2382

 

DSCF2386

DSCF2388

photo 5

DSCF2420

DSCF2423

DSCF2429

DSCF2431

E&C

 

 

ON THE ROAD

NOS BONNES ADRESSES A MARRAKECH

28 octobre 2015

DSCF2250

Pour faire simple, voici la liste des adresses que nous avons testées et approuvées lors de notre séjour à Marrakech. Pour dormir, boire un thé, déjeuner ou dîner, on a testé pas mal de petits lieux sympas.

Pour commencer, si vous souhaitez dormir au coeur de la médina, on vous conseille vivement le Riad 22. Il se trouve au nord de la médina, entre le Jardin Majorelle et la place Jemaa El Fna (compter 15 minutes à pied). Un super accueil, des chambres aux couleurs de Marrakech, une terrasse et un patio où nous avons passé pas mal d’heures à ne rien faire – le bonheur – au bord de la piscine à siroter un petit thé, à la menthe bien entendu. Merci encore à Valéria et toute l’équipe pour son accueil et sa gentillesse.

Pour déjeuner, nous avons testé plusieurs adresses et accrochez-vous bien, ces lieux appartiennent tous au même propriétaire. Comme quoi y a de l’idée là dedans. Coup de coeur pour l’atmosphère du restaurant Le Jardin. Un véritable havre de paix derrière une toute petite porte. Si vous cherchez un petit coin de fraîcheur, ça se passe là bas.

On vous conseille de tester le Nomad.  Leur salade de lentilles est un délice et leur pastilla… nous n’avons pas les mots ! (nous sommes la non-exagération).

Pour manger sur le pouce, posez-vous à une table de la terrasse du Café des épices et dégustez-y une salade ou des sandwichs.

Si vous recherchez la cantine marocaine par excellence, rendez-vous au Restaurant populaire, rue Bani Marine tout prêt de la place Jemaa El Fna. Cousous, grillades et salades typiques vous attendent pour trois fois rien.

Pour dîner, nous avons testé le Souk Kafé. Une fois installé sur cette terrasse biscornue avec tellement de charme ne passez pas à côté de la farandole de salades, un vrai délice. Notre meilleure soirée du séjour. Vous en prendrez aussi plein vos yeux à la Terrasse des épices, pour déjeuner ou dîner. Et entre nous, le prix de la meilleure tajine agneau caramélisé au miel et aux amandes est attribué au restaurant Latitude 31.

Ne quittez pas Marrakech sans avoir fait un repas sur la place Jemaa El Fna, nous vous conseillons le stand n°1, Chez Aïcha. Mais on vous prévient, avec son étale vous allez vouloir commander toute la carte. On se souvient encore de ses beignets à l’aubergine…

N’oubliez pas de passer une tête au Zwin Zwin Café, d’une part car ce lieu est parfait d’un point de vue déco et que vous y passerez un super moment en profitant du soleil sur la terrasse pour déjeuner ou juste pour un thé. En parlant déco, si vous n’avez pas assez de place dans la valise, foncez sur Yüyü une fois de retour en France !

Et si vous cherchez un hôtel pour vous relaxer, le César est plus que sympathique.

On vous parle très vite d’un lieu paradisiaque… à très vite !

DSCF2033

DSCF2287

DSCF2037

DSCF2051

DSCF2052

DSCF2294

DSCF2070

DSCF2060

photo 3

photo 2

DSCF2186

photo 4

DSCF2324

DSCF2241

DSCF2247

DSCF2251

photo 2

DSCF2460

E&C

 

 

 

 

 

ON THE ROAD

L’ENVOÛTANTE MARRAKECH

26 octobre 2015

DSCF2315

Que la personne qui a déjà quitté Marrakech sans avoir l’envie folle d’y retourner lève la main ? Après deux passages dans cette ville, on vous le confirme, ne pas l’aimer est impossible. Cela tient même de l’envoûtement puisque malgré quelques mésaventures et beaucoup trop de serpents à notre goût, rien n’y fait, nous sommes incontestablement sous le charme… et ce même malgré le fait le temps passé à négocier ce coussin ou cette sublime assiette.

Ces palais incroyables, ces couleurs flamboyantes, ces mets délicieux, ces 1001 choses à ramener dans notre valise, cette frénésie qui anime la ville au coucher du soleil, ces épices, ces petites portes derrière lesquelles on découvre un jardin ou un riad dont on ne veut plus partir.

Alors après 20 thés à la menthe, 10 briouates, 4 tajines, 3 couscous, 2 pastillas, 2 farandoles de salades marocaines, quelques pâtisseries et beaucoup de fruits secs, et parce que l’on sait que nous ne pourrons jamais nous installer au Jardin Majorelle, on réfléchit très sérieusement à investir dans un Riad.

A suivre nos bonnes adresses…

DSCF2104

DSCF2112

DSCF2114

DSCF2140

 Jardin Majorelle

DSCF2168

DSCF2175

Palais Bahia

DSCF2207

Mosquée Moulay El Yazid

DSCF2209

DSCF2210

DSCF2214

Medersa Ben Youssef 

DSCF2232

DSCF2235

Place Jemaa El Fna

DSCF2275

DSCF2252

DSCF2255

DSCF2267

DSCF2274

DSCF2272

DSCF2292

DSCF2296

DSCF2301

DSCF2303

DSCF2314

DSCF2318

DSCF2347

DSCF2338

DSCF2439

DSCF2458

Mosquée Koutoubia

 E&C

ON THE ROAD

COPENHAGUE WITH LOVE

9 juillet 2015

DSCF9024

Il y a quelques semaines, nous nous envolions pour Copenhague juste le temps d’un week-end. Deux jours non planifiés dans le but de nous laisser porter par le hasard. Une destination parfaite pour tout faire à pieds, flâner d’une rue à l’autre et s’arrêter un peu, ou même beaucoup dans tous ces cafés beaucoup trop stylés.

Pas de to do donc pour ces deux jours off.

Pas de visite culturelle non plus – vous nous excuserez – mais plutôt des ballades à n’en plus finir, des brunchs à rallonge à rattraper le temps passé trop vite à Paris et plusieurs stops dans les nombreux parcs de la ville.

Pas de cityguide sur cette destination, mais le partage de quelque uns de nos clichés qui selon nous représentent parfaitement cette ville apaisante. Juste un conseil, ne manquez pas le quartier Christiana, zone de non droit qui vaut le détour !

DSCF8988

DSCF8996

DSCF8997

DSCF8999

DSCF9010

DSCF9013

DSCF9020

DSCF9021

DSCF9037

DSCF9045

DSCF9063

DSCF9070

DSCF9072

DSCF9073

 

DSCF9084

DSCF9090

DSCF9095

DSCF9102
E&C

ON THE ROAD

UN PETIT GOÛT DE VACANCES

10 avril 2015

DSC_0080

Nous n’avons jamais été aussi proche des beaux jours, ce qui veut dire pour nous des week-ends prolongés, des escapades de dernière minute à la mer et bien évidemment des prochaines vacances. Vous connaissez notre goût pour ses dernières. A peine de retour, on organise donc déjà les prochaines.

Les dernières furent en Guadeloupe et, pour une première sur cette île, on valide. Pas de carnet de bord pour cette fois, laissez-vous porter par les paysages. Mais nous avons quand même noté quelques bonnes adresses à vous faire partager.

Si vous passez par Malendure, n’hésitez pas à aller manger un morceau chez Dada, ou chez Marlin à la plage de Grande Anse. Il ne faut surtout pas passer à côté d’une journée aux Saintes à se balader à scooter, un vrai petit paradis, vous pourrez faire une pause entre midi et deux au Toumbana. Et finissez la journée à la plage du Pain de sucre. Vous aurez beaucoup de mal à en repartir. Pour encore plus de dépaysement, on passe une journée à l’Ilet Caret. Avec une halte à la pointe aux châteaux.

Maintenant, place aux photos ! Oui en fait, on voulait juste vous faire partager quelques uns de nos plus beaux clichés. Et vous vendre, surtout, un peu beaucoup de rêve.

DSC_0011

DSC_0045

DSC_0017

DSC_0025

DSC_0056

DSC_0059

DSC_0071

DSC_0087

DSC_0098

DSC_0123

DSC_0131

DSC_0133

DSC_0140

DSC_0183

DSC_0205

DSC_0221

DSC_0236

DSC_0297

DSC_0307

DSC_0312

DSC_0318

DSC_0333

photo 2

DSC_0381

DSC_0384

DSC_0396

DSC_0398

DSC_0142

DSC_0372

photo 4

photo 5

photo 1

photo 2

photo 3

 

E&C

 

ON THE ROAD

WELCOME AU NICARAGUA

16 décembre 2014
Granada et ses maisons colorées
13h de vol, 4h d’escale, puis 2h de vol. Rien que ça. Pas d’écran pour couronner le tout, et ça, dans les deux avions. Pour de vrai, un écran collectif qui diffuse des navets. On dira qu’on aurait préféré qu’il y ait un spectacle de marionnettes à la place.
Mais en fait, tout ça a peu d’importance. Le spectacle était tellement beau à l’arrivée ! Welcome au Nicaragua. Quinze jours de folie, dans un pays resté si authentique. Très peu de touristes, des endroits encore déserts et des plages sans même un seul transat payant. Le pied, c’est pile poil le genre de voyage dont nous rêvions.

8 CHOSES A FAIRE ET A VOIR AU NICARAGUA 
Ne rien prévoir
Le Nicaragua est un petit pays, très peu touristique, tout peut donc se faire à l’improviste sans problème. après cela dépendra du type de voyage que vous aimez faire, mais pour celles et ceux qui veulent se laisser porter par le temps c’est la destination parfaite. Nous n’avions rien réservé, ni même un lit pour le premier soir lors de notre arrivée dans la capitale. Alors oui, nous savions à minima quel trajet nous voulions faire. Ne pas programmer c’est aussi le luxe d’improviser et donc de rester plus longtemps dans un point de chute pour lequel vous aurez un coup de cœur. Et puis, vous échangerez avec de nombreux voyageurs et locaux qui influenceront pas mal mine de rien votre périple.
Descendre le volcan Cerro Negro en luge
Cette excursion, dans la région de Leon, est à faire. Déjà pour admirer ou même découvrir les paysages volcaniques. Et puis, pour le côté fun et sportif de le descendre en luge. Entendez par luge, planche de bois. La montée est rude, vous porterez votre planche, mais une fois au sommet c’est à couper le souffle. On se croirait presque marcher sur la lune ! Un sol gris rocailleux et de la fumée se dégage à certains endroits. Pour la descente, on enfile une combinaison, un masque et de gants et c’est parti pour deux minutes de descente. 
Voyager d’un point à l’autre en bus local 
Ah le bus au Nicaragua … c’est tout une histoire. Oubliez les autocars climatisés, et préparez vous pourquoi pas à partager votre siège avec quelqu’un. Il y a au Nicaragua un réseau de bus immense, donc vous pourrez très facilement éviter les taxis. Des bus souvent de couleur jaune, dans lesquels des marchands passent régulièrement pour vous vendre toutes sortes de marchandises : des chips, des bombonnes d’eau, du dentifrice, des bijoux … Vous pouvez faire vos courses si l’envie folle vous prend !

Jouer les aventuriers en pleine jungle
Que ce soit du côté de Matagalpa –  la région du café – ou sur l’île d’Ometepe, vous pourrez facilement entreprendre une bonne marche en pleine jungle sans guide. Pour l’avoir fait, autour des cultures de café, sous des trombes d’eau s’il vous plait !, cela vaut le détour, ne serait ce que pour les bruits d’oiseaux et bêtes non identifiées qu’on peut y entendre.
Arrêter le temps sur l’ïle d’Ometepe
Un peu difficile d’accès, l’île d’Ometepe est formée par deux volcans, le Maderas et le Conception (encore actif). Pour la petite info, Ometepe est la plus grande île de lac d’eau douce d’Amérique latine. Sur place, vous serez d’abord assez surpris par l’ambiance qui y règne. Très peu d’activité, des routes peu empruntées, et un calme absolu. Mais vous verrez, on se prend très vite au jeu. Pour les sportifs, vous pouvez vous lancer dans une randonnée sur un des deux volcans, sinon vous pouvez très bien vous relaxer dans les piscines naturelles d’El Ojo de Agua (côté Playa Santo Domingo). Cette île vous promet un séjour en pleine nature, vous rencontrerez même des singes lors de vos ballades. 
Se perdre dans les rues de Granada
Une des plus belles villes du Nicaragua (pour ne pas dire la plus belle). Nous sommes restées bouche bée face à tant de couleurs. C’est beaucoup trop beau visuellement. Des maisons de type colonial, chacune de couleur flashy. C’est aussi une ville avec de nombreuses églises, toutes plus belles les unes que les autres. Vous visiterez facilement la ville à pieds d’un bout à l’autre.

Faire du surf sur les plages autour de San Juan del Sur
Nous avons terminé notre périple de deux semaines par les plages de San Juan. Pour chiller un peu (beaucoup) et se dorer la pilule avant le retour à Paris par 5 degrés. Tous les voyageurs dorment en général à San Juan, pour emprunter un pick up la journée et se rendre aux alentours, sur ces plages prisées par les surfeurs. Des plages, immenses pour certaines, et toujours très sauvages. Avec certains un ou deux bars de plages, mais ne vous attendez pas à avoir votre transat. Et alors là, même si vous ne surfez pas (vous pouvez tout de même prendre des cours), admirez.  

Regarder le ciel 
Nous finirons par ça. Parce que voyager au Nicaragua c’est surtout apprécier la nature. Profitez des moments off pour lever les yeux, le Nicaragua accueille un nombre fou d’oiseaux. Des oiseaux souvent très colorés, parfois drôles comme ceux avec leur crête.

Leon
Volcan Masaya
El Cerro Negro
Sur l’île d’Ometepe
Un barbier dans la ville de Granada
Les surfeurs de San Juan del Sur
El Cerro Negro
Coucher de soleil près de San Juan del Sur
Le Volcan Masaya
Ometepe

E&C