Browsing Category

DANS LES COULISSES DE

DANS LES COULISSES DE, Ô TOULOUSE

L’ESPRIT CRUNCH&BRUNCH

9 mai 2017

Crunch & Brunch

 Hey !

Nouvelle rubrique sur le blog : Toulouse ! Car oui, l’une de nous habitant depuis quelques temps dans la ville rose, il fallait bien que l’on commence un jour à vous inonder de bonnes adresses toulousaines aussi. On inaugure cette rubrique avec une adresse hautement sportive et healthy en plein centre de Toulouse : bienvenue chez Crunch&Brunch !

Véritable coup de cœur pour ce concept assez unique, comme on les aime, porté par deux jeunes filles à connaître, et pas seulement pour leur sourire communicatif.  C&B c’est un lieu de vie, et c’est peu dire. On y vient pour se détendre, pour souffrir parfois un peu et aussi pour bruncher. Un espace convivial, emplit de zenitude avec ces cactus, palmiers et plantes suspendues. Nawale et Manon ont travaillé cet espace cosy et intimiste comme leur nid douillet.

Au rez-de chaussée on fait face à un impressionnant escalier de verre qui nous mène à LA pièce de l’appartement. Baignée de lumière, c’est ici que les cours et le brunch se déroulent.

Du yoga, du pilate, des cours parent-enfant et même des sessions brunch-sophrologie ou encore des dîners tricot. Et ce n’est que le début… L’aventure de C&B s’annonce prometteuse.

Dans votre assiette ?  Pour faire simple, que des choses saines. Les filles ont pensé à tout, en plus du brunch proposé le week-end, vous pouvez même repartir après votre cours avec votre menu healthy à déguster chez vous. Elle n’est pas belle la vie ?

Nawale et Manon vous en disent un peu plus sur leur aventure !

La bise

E&C

- Comment est né Crunch&Brunch ?

Toutes deux passionnées par le sport et l’alimentation, nous avons découvert le healthy living lorsque nous vivions à Londres. C’est dans l’optique de partager notre expérience et de réunir autour d’un mode de vie qui séduit de plus en plus de personnes, que nous avons décidé d’importer ce concept à Toulouse.

- Si vous deviez nous présenter Crunch&Brunch en une phrase ?

Crunch&Brunch c’est un loft cosy où l’on peut faire du Yoga et du Pilates, déguster des plats sains et gourmands et partager des moments entre amis.

- Votre moment C&B préféré ?

Notre moment préféré a évidemment été le premier yoga brunch – le 25 février. Le projet se concrétisait enfin ! On affichait complet et les participants étaient satisfaits. Tous les commentaires d’encouragement nous ont beaucoup touchés.

- Un mantra ?

Le seul mantra que nous chantons en début ou fin de cours avec quelques uns de nos professeurs est le « OM ». Il nous permet d’entrer dans la séance apaisées et concentrées ou de faire le plein d’énergie avant de repartir dans sa journée.

- Des envies pour 2017 ?

On a pleins d’idées pour faire évoluer C&B mais on préfère le garder pour nous pour le moment :)

 PS : on en profite pour glisser un grand « Bravo les filles », d’avoir sauté le pas et de vous être lancées dans cette belle aventure.

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

Crunch & Brunch

DANS LES COULISSES DE

LES BIJOUX ANNA DIM

9 février 2017

DSCF3240 1

Hey !
Attention bling bling en vue aujourd’hui sur le blog. De nouvelles pépites sont venues s’ajouter à nos boîtes à bijoux  !
Les bijoux, nous les aimons avant tout fins et délicats pour pouvoir les accumuler sans trop ressembler à Cléopâtre. Nous en portons tous les jours, en mixant ceux qu’on ne quitte jamais (trop de sentiments) et ceux qui vont venir parfaitement coller à notre look du jour. Ceux aussi pour les grandes occasions ou tout simplement pour se la jouer rock and roll.
Vous nous verrez très rarement sans bijou finalement.
Aujourd’hui on veut vous parler d’un de nos derniers coups de cœur en la matière, les bijoux Anna Dim. Pile poil comme on aime, sans trop en faire mais qui claquent quand même. Quand Anna nous a proposé de nous envoyer des modèles, le choix a été très, très compliqué. Nous avons toutes les deux opté pour les BO Bitia parce que c’est un peu (beaucoup) le modèle parfait qui fait tout le job. Pas besoin de plus, les Bitia aux oreilles, un pull et un jean.
A notre cou, Bina et/ou Nediva, chacun jouant à sa façon les pros de la géométrie.
Tous les bijoux d’Anna sont en laiton doré à l’or fin et crées dans son atelier parisien.
Maintenant, on laisse la parole à Anna !
Bises
E&C
—————————————— 
- Si tu devais nous présenter ta marque de bijoux Anna Dim en une phrase ?
Simples, et délicats, ces bijoux en laiton doré à l’or fin n’en sont pas moins élégants et vous sublimeront à prix abordable.
- Comment est né Anna Dim ?
Mon projet est parti de créations destinées à la base à ma famille et amies (des bijoux fantaisies avec des pierres fines…). J’ai souhaité aller plus loin et concrétiser mon projet fin 2014 lorsque j’ai pris des cours de bijouterie pendant environ un an.
- Quelles sont tes sources d’inspiration dans la création de nouveaux modèles ?
 Je suis une passionnée de mode, de déco, et de créations artistiques en général.
- Ton bijou fétiche ?
Les BO Bilouia, c’est un peu « l’emblème » de la marque ;-)
- Le bijou de tes rêves ?
Même si je suis déjà mariée, la bague de fiançailles de mes rêves (un simple anneau en Or avec une perle blanche)

- Des projets pour 2017 dont tu peux nous parler ?

Pour le moment, je n’ai pas vraiment de « nouveaux » projets …

DSCF3208 1

DSCF3238 1

DSCF3213 1

DSCF3242 1

DSCF3223 1

DSCF3225 1

DSCF3230 1

DANS LES COULISSES DE

CHIC DES PLANTES, L’INFUSION CREATIVE

23 mai 2016

DSCF3880

 Hello Monday !

Il est l’heure de vous annoncer que le temps de la fameuse infusion verveine est révolu. On parle peut-être un peu vite car chez Chic des Plantes, elle se prénomme la Reine verveine, et ça, ça nous plaît bien.

Chic des plantes est une toute jeune marque que nous sommes ravies de vous présenter. Charlotte, Laura et Corinne, les nouvelles reines de l’infusion, ont voulu relever un défi, « réinventer l’infusion ». Le résultat ? De belles associations de plantes, de fleurs et de fruits pour retrouver les vrais bénéfices des plantes sous des noms drôlement fun. Du jamais bu, Toute résistance est inutile ou encore Fiez-vous à l’eau qui endort. On allait presque oublier, le tout sans arôme ajouté et surtout bio. C’est pas beau ça ?

Nous avons eu la chance de recevoir la box « Chic Summer », que vous retrouverez très prochainement  sur l’e-shop de la marque. Coup de cœur pour l’infusion On dirait le sud à base d’ananas, de bouillon blanc, de citron ou encore d’eucalyptus. Et hop, nous voilà déjà en vacances ou presque. On y croît, l’été arrivera un jour et il sera encore temps de déguster ces infusions glacées à l’ombre – à l’heure où on vous écrit on est plutôt en train de la siroter notre tisane brûlante sous un plaid à écouter la pluie…

Ces petites infusions, c’est la fraîcheur garantie, la plante se retrouve au cœur de notre bien-être – et plus seulement dans notre salon – elles vont nous faire du bien, alors on leur dit MERCI.

Pour plus d’infos ça se passe par là site, Facebook et Instagram.

C’est un peu la fête sur le blog en ce moment puisque Chic des plantes nous a proposé de vous faire gagner une box Chic Summer. Elle est pas belle la vie ?

Cela se passe sur notre compte instagram >>

E&C

DSCF3883

DSCF3890

DSCF3898

DSCF3901

DSCF3902

DSCF3905

DSCF3909

DSCF3915

DSCF3929

DSCF3938

DANS LES COULISSES DE

LINETTE PARIS, REINE DE LA BRODERIE

20 mai 2016

DSCF0618

Hola la compagnie !

Aujourd’hui on tient à vous partager la chouette petite entreprise d’une amie qui nous est chère. Aurélie a commencé à broder lors d’un séjour humanitaire en Inde, à Jodhpur. Un voyage qui lui aura aussi sûrement permis d’oser puisqu’à son retour en France Aurélie prend le pari fou de lancer sa marque de broderie-main et sur mesure. Linette est née il y a maintenant un an, un nom plein de nostalgie puisque c’était le surnom de sa grand-mère elle même brodeuse.
Depuis le début nous suivons de près les folles aventures de Linette et on doit dire que nous sommes en admiration. Tout quitter pour lancer sa propre entreprise, et faire de sa passion son job, on dit clap clap clap !
D’abord des tote-bags, puis au fil de l’eau des pochettes, sacs cabas, tee-shirts, langes pour bébé… Aurélie brode à la main dans son petit appartement parisien tout support qui se prête à la personnalisation.
On valide le côté sur-mesure pour ne pas avoir les mêmes chaussettes que son voisin.
On valide aussi le tote-bag avec pression, pratique et secure !
On aime d’amour la petite étiquette Linette Paris de comme on était petit et qu’on partait en colonie.
Et puis Aurélie, elle sait toujours conseiller la bonne typo ou proposer un graphisme rigolo.
On a donc passé un dimanche après-midi chez Linette pour admirer son travail et faire quelques photos de ses créations. Ceci n’est qu’un extrait,  vous l’aurez compris Linette a plus d’un tour dans son sac. On en a pris plein les mirettes alors à votre tour d’ouvrir grand les yeux !
Oubliez le collier de nouilles et pensez à Linette pour vos cadeaux de fêtes des mères. Vous êtes pile dans les temps pour passer commande et en plus vous pourrez aller la récupérer au pop up store Chez Causette, Aurélie y sera présente vendredi 27 mai toute la journée (plus d’infos sur l’événement ici).
 Mieux encore vous pouvez tenter votre chance pour gagner un cabas personnalisé ! Rendez-vous NOW sur notre compte Instagram pour en savoir plus >>

E&C

DSCF0579

DSCF0588

DSCF0591

DSCF0604

DSCF0605

DSCF0620

DSCF0630

DSCF0646

DSCF0666

DSCF0678

DSCF0691

DSCF0699

DSCF0705

DSCF0707

DSCF0713

DSCF0720

DSCF0751

 

DANS LES COULISSES DE

L’HEURE D’ETE

12 mai 2016

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

© Juliane Péron/L’heure d’été

Hello !

Cela fait un petit bout de temps qu’on n’a pas parlé bijoux par ici, en voilà une bonne raison pour vous présenter L’heure d’été. Nous avions rencontré Juliane lors d’un apéro organisé par Pinterest au concept store Le Sept Cinq et nous avions tout de suite aimé la finesse de ses créations et toutes ces couleurs parfaitement mixées. Et puis forcément, tout ce qui attrait à la géométrie ne nous laisse pas indifférentes.

C’est de nombreux mois plus tard que Juliane nous contacte pour nous présenter ses nouveaux modèles.  Toujours plus de couleurs et toujours aussi cette même joie. Parce que ce nom L’heure d’été n’est pas anodin, Juliane rêve de soleil au quotidien et se laisse porter par cet imaginaire pour créer.

Fan de belles choses et de maroquinerie, Juliane privilégie le cuir de la maison parisienne Poulain pour plus de souplesse et de légèreté dans ses créations. C’est dans son atelier parisien que Juliane pense ses bijoux et si elle a choisi de se reconvertir dans l’artisanat c’est avant tout pour cette possibilité de (presque) pouvoir tout faire soi même. Il paraîtrait même que Juliane travaille sur une nouvelle technique pour une collection un peu différente à venir, stay tuned…

En attendant les nouveautés, retrouvez l’univers de Juliane sur son site, Facebook et Instagram.

Belle découverte,

E&C

Bo Damier_Crédit Cédric Duchamp

 © Cédric Duchamp

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 © Juliane Péron/L’heure d’été

Collection Damier_Crédit Cédric Duchamp

  © Cédric Duchamp

Collection Chevrons 2015

 © Juliane Péron/L’heure d’été

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 © Juliane Péron/L’heure d’été

Collection Polygones

© Juliane Péron/L’heure d’été

Collier Damier_Crédit Cédric Duchamp

 © Cédric Duchamp

Collier Tropiques_Crédit Cédric Duchamp

 © Cédric Duchamp

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

© Juliane Péron/L’heure d’été

DANS LES COULISSES DE

Dans les coulisses de l’Appartement Sezane

20 septembre 2015

??????????????????????

Une pause à l’appartement Sézane et nous voilà perchées sur un nuage. Autant vous dire que le mois d’Octobre se fera en beauté au 1 rue Saint Fiacre. Morgane, la créatrice connue de toutes, a crée un espace de shopping pour venir essayer les modèles avant de pouvoir les acheter sur le Net, et ce même depuis l’Appartement. Des ordinateurs sont à dispo, et un clic plus tard, vos coups de cœur sont dans votre panier. Le plus de cette nouvelle expérience shopping ? Les frais de port sont offerts pour les commandes passées sur place.

Dans cet espace, tout nous plait : de ce fauteuil rose, à ce sac à motifs géométriques, en passant par ce mur bleu tant envoûtant. On a même été obligées d’Instagramer le gobelet de notre café. Oui, ici le sens du détail est le maître mot.

Dès la mi-Octobre, l’Appartement Sézane sera ouvert du mercredi au samedi, de 11h à 20h. Un conseil, passage obligatoire !

Processed with VSCOcam

Processed with VSCOcam

Processed with VSCOcam

Processed with VSCOcam

Processed with VSCOcam with c1 preset

Processed with VSCOcam

Processed with VSCOcam

Processed with VSCOcam

Processed with VSCOcam

E&C

DANS LES COULISSES DE

DANS LES COULISSES DE BOURGINE

15 juillet 2015

DSCF9369

Cela fait maintenant bien longtemps que nous n’avions pas exploré les coulisses d’une marque n’est-ce pas. Il était temps. Nous voulions surtout vous parler d’une jolie rencontre par une belle journée de canicule, avec Caroline dans sa boutique – atelier du 6éme arrondissement.

On nous a parlé de cette marque au doux nom assez particulier, qui nous interpelle par ces jolies pièces. Ni une ni deux, on organise un rendez-vous pour creuser tout ça.

On papote, on essaye, on rigole. Nous sommes sous le charme de ces pièces fabriquées non loin de chez nous et en très peu d’exemplaires. Et ça on aime ! Porter la jupe que l’on ne retrouvera pas sur 50 filles dans le métro ça n’a pas de prix. Et en parlant de prix, on peut tout à fait craquer pour la robe parfaite ou le trench qui sera parfait pour cet hiver. A méditer.

C’était aussi l’occasion pour Caroline de se prêter au jeu des fameuses questions :

△ Si tu devais nous présenter Bourgine en une phrase ?

Jeune marque féminine, légèrement rétro, j’espère décalée et avec beaucoup trop d’imprimés.

△ Comment est née Bourgine ?

Après une longue gestation, en novembre 2014.

△ L’idée d’ouvrir ta boutique-atelier est arrivée rapidement ?

Oui ! j’avais besoin d’un endroit où travailler un peu sérieusement et par chance j’ai eu cette opportunité dans mon quartier de prédilection. Mon appartement est au dessus, ça me permet de ne jamais sortir de chez moi.

△ Quelles sont tes sources d’inspiration dans la création de nouvelles pièces ?

Un ou deux thèmes trainent dans ma tête pendant quelques temps, j’en choisis un, j’effectue beaucoup de recherches et a partir de là comme je ne fais pas de la rocket science et que mes volumes sont volontairement simples ça s’auto dessine. La partie la plus réjouissante pour moi est le choix des imprimés et des tissus, et leur affectation à une forme.

△ Ta pièce fétiche dans ta nouvelle collection qui sera prête pour septembre ?

Le pantalon vichy a tendance clownesque et le pantalon imprimé d’après un super motif soviétique des années 20.

△ Le vêtement de tes rêves existe-t-il ?

La nuit j’essaie de penser à autre chose.

△ Et si tu étais un vêtement ou un accessoire, ça serait plutôt une robe, un sac, des chaussures …  ?

Une veste en vinyle Courrèges.

△ Chez Cerise sur le Gateau nous sommes très gourmandes, alors on en profite, tu as une bonne adresse à Paris à nous conseiller ?

Yes, Colorova dans le 6e mais je crois que c’est célèbre maintenant.

△ Que pouvons-nous te souhaiter pour cette fin 2015 ?!

La même chose en mieux.

Alors nous, nous avons hâte de découvrir la collection automne-hiver en septembre. En attendant si vous voulez en savoir plus ça se passe ici : BOURGINE

Merci encore à Caroline pour cette jolie découverte ! Et longue vie à Bourgine.

DSCF9351

DSCF9331

DSCF9332

DSCF9357

DSCF9338

DSCF9339

DSCF9361

DSCF9340

DSCF9360

DSCF9344

DSCF9348

DSCF9350

DSCF9356

DSCF9373

E&C

 

 

DANS LES COULISSES DE

DANS LES COULISSES DE VANITY BOUM

27 novembre 2014
© Hervé Goluza

Nous sommes certes très influençables – et parfois même irraisonnées – question shopping mais alors là ce fut un VRAI coup de cœur. Ce moment même où Emilie regarde Clémence, Clémence regarde Emilie, un petit sourire en coin pour chacune, pas besoin de parler on se comprend. En même temps une touche vintage à de la déco, vous pensez bien qu’on valide forcément. 
On vous raconte tout. Nous avions découvert via une connaissance les créations d’Adélaïde. De  (très) jolies lampes, gracieuses et féminines, aux airs rétro. Des pièces uniques, faites à la main, créées après de longues ballades dans les vides greniers et brocantes. Adélaïde aime chiner, aime le beau, et trouve à chaque fois la combinaison parfaite entre une applique et un cordon de couleur, à motifs, ou même perlé. On aime beaucoup le mélange de style, entre modernité et rétro. 

Autour d’une grande tasse de café brûlant, dans un décor de rêve, Adélaïde nous a reçu dans son appartement parisien et nous a raconté un peu plus en détails l’histoire de Vanity Boum. 

△ Si tu devais nous présenter Vanity Boum en une phrase ?
Vanity Boum, c’est de la lumière en petite série, précieuse et unique pour la vie de tous les jours.

△ Comment est née Vanity Boum ? 
VB ! est née au gré des promenades sur les bords de Loire où je suis tombée sur des trésors qui m’ont inspirés. Ce doit être la lumière si particulière de cette région qui m’a peut être inconsciemment donnée envie de travailler des objets qui illuminent, reflètent… 

△ Quelles sont tes sources d’inspiration dans la création de nouvelles pièces ? 
Les villes dans lesquelles je vais, les intérieurs des gens qui m’entourent et évidemment des sites comme Pinterest qui regroupent toutes les tendances.

△ Ta pièce fétiche dans la nouvelle collection ? 
Les 2 suspensions dorées qui ont parcouru pas mal de kilomètres avant d’arriver ici !
Je les ai contemplées des jours entiers avant de me décider. Elles n’avaient pas le même look lorsque je suis tombée dessu, elles sont d’abord passées dans les mains délicates d’un petit artisan comme on en fait plus, qui les a carrément sublimées.
Et puis les petits globes de couleurs, et les globes blancs, et les ambrées. Je les aimes toutes je crois…

△ Et si tu étais un objet de déco, plutôt miroir, bougie ou …  ? 
Plein de miroirs, venus des quatre coins du monde. On a déjà une sacrée collection qui raconte une histoire. Ou peut être que je serais une table. Une belle grande table autour de laquelle on se retrouve, on imagine, on crée.

△ L’objet déco de tes rêves existe-t-il ?
Non je ne crois pas et c’est tant mieux ! Il ne me reste qu’à le découvrir ou à l’inventer !

△ Des projets pour 2015 ?
Trouver le temps d’agrandir la collection avec d’autres sortes d’objets. Et travailler de la création pure et dure. Les idées ne manquent pas…

△ Chez Cerise sur le Gateau nous sommes très gourmandes, alors on en profite, tu as une bonne adresse à Paris à nous conseiller ? 
Je fais un peu de pub aux copains, mais j’adore aller prendre l’apéro chez Pratz, petite cave à manger tenue par Tomas (59 rue JB Pigalle – Paris 18). La burrata est à se damner ! Et sa sélection de vin et de charcuterie est délicieuse.
△ Que pouvons-nous te souhaiter pour 2015 ?!
Concrétiser les projets et continuer à offrir ces petites lumières délicates aux personnes qui aiment VB ! J’adorerai aussi collaborer avec d’autres créateurs, mélanger les idées, être en ébullition ensemble et faire naître de jolis objets.
Et puis d’autres envies secretes que j’espère pouvoir développer au printemps 2015.

Encore un immense merci à Adélaïde pour cette rencontre. Un conseil, chères lectrices, n’hésitez pas une seule seconde, chaque pièce est unique, ce serait bête de passer à côté …

© Hervé Goluza
1+1 © Hervé Goluza

Beach Baby © Hervé Goluza

Gold in the air of summer © Hervé Goluza
Météore © Hervé Goluza

Ice Cream © Hervé Goluza

Monica © Hervé Goluza


E&C

DANS LES COULISSES DE

DANS LES COULISSES DE SWEETY JANE

18 novembre 2014

La chasse aux cadeaux de Noël va bientôt commencer, alors on vous propose de découvrir nos derniers coups de cœur ! Qui sait, cela vous donnera peut être des idées.

On commence par un véritable coup de foudre pour les bijoux de Charlotte qui a lancé sa marque il y a peu de temps pour notre plus grand plaisir, Sweety Jane.
Nous avons passé un très agréable moment en sa compagnie à discuter voyage, manucure (on n’est pas des filles pour rien) et bonnes adresses food. Entre tout ça, Charlotte nous a présenté ses créations et autant vous dire qu’on craque pour l’ensemble de sa collection. L’ancienne ou la nouvelle ? Les deux mon capitaine.
Aucun bijou n’est arrivé là par hasard et c’est un vrai plaisir de l’écouter nous raconter le pourquoi du comment. Chaque bijou à son histoire, sa signification. Des bijoux gri-gri, avec lesquels on a envie de jouer sur l’accumulation. Toutes les combinaisons fonctionnent, s’en est presque énervant et frustrant. Il nous les faudrait tous ses bijoux à Charlotte. Des volontaires ? 

On vous laisse en découvrir un peu plus sur cette jolie marque et sa charmante créatrice.

 Si tu devais nous présenter Sweety Jane en une phrase ?
 Sweety Jane est une invitation au voyage et au mysticisme, offrant des lignes féminines et affirmées. 
△ On ne te demande pas d’où vient ce joli nom mais comment est né Sweety Jane ? 

C’est une passion qui a grandi année après année, mon but étant de créer des bijoux précieux qui ont un réel intérêt à être  collectionnés, sachant que les bijoux sont au-dela de toute temporalité. 

△ Quelles sont tes sources d’inspiration dans la création de nouvelles pièces ? 

Grande superstitieuse, ma thématique est bien définie, je suis passionnée par les symboles et les différentes croyances d’où je puise mon inspiration.
Mes collections sont la fusion entre le passé et le présent afin de concevoir des talismans intimes et puissants. 

△ Ton bijou Sweety Jane fétiche ? 

Je ne quitte que très rarement mon collier « Initials », c’est un bijou seconde peau, un porte-bonheur intime. 

△ Et si tu étais un bijou, plutôt bague ? Collier ? Bracelet ? 

Impossible de choisir. 

△ Le bijou de tes rêves existe-t-il ?

Les rêves sont généralement beaux et éphémères mais j’avoue avoir beaucoup de chance de pouvoir créer les bijoux de mes rêves.

△ Des projets pour 2015 ?

2015 lancement de ma 1ére ligne Fine jewelry, mais je n’en dirai pas plus pour l’instant ;) 

△ On radote beaucoup chez Cerise sur le Gateau mais nous sommes très gourmandes, alors une bonne adresse à Paris à nous conseiller ? 

La Pâtisserie des rêves, pour le plus grand malheur de ma balance. 

△ Que pouvons-nous te souhaiter pour 2015 ? 
Une longue vie à Sweety Jane.

On a déjà passé commande au Père Noël de notre côté, alors si vous voulez craquer, vous aussi, c’est par ICI. On vous prévient c’est dangereux … 

© Sweey Jane 

E&C

DANS LES COULISSES DE

DANS LES COULISSES DE MAISONNEE

8 juillet 2014

Il y a un bout de temps maintenant, nous avions glissé des bougeoirs (ceux sur la photo juste là-haut) dans notre liste de Jolies Choses. Nous avions découvert les charmantes créations d’Audrey à travers un communiqué de presse. 
Maisonnée. Voilà la maison d’édition d’objets d’intérieurs d’Audrey. Des objets made in France, aux lignes épurées pour enchanter notre quotidien. Du gobelet, au miroir, en passant par l’horloge, Maisonnée s’intègre parfaitement à notre Home sweet home et apporte une touche ludique à notre routine. 
Nous avons été rendre visite à Audrey, dans son joli appartement (qui fait aussi office d’atelier) pour y découvrir son univers et lui poser quelques questions. Nous ne pouvions certainement pas nous contenter du « simple » communiqué de presse.
 Si tu devais présenter Maisonnée en une phrase ? 
Je commencerais par parler d’objets pour la maison, pour l’humain, d’objets nobles et pérennes qui cherchent à véhiculer une émotion, une histoire, notre histoire, au travers de savoirs-faire artisanaux et industriels.

 Comment est né Maisonnée ? 
De l’ambition de faire un design aimable qui porte attention à l’ambiant. En effet nos achats sont marqueurs de nos choix de société. Je voulais que lorsque l’on achète un produit Maisonnée, on s’offre un bel objet, d’une grande qualité, dans un bel écrin, au dessin singulier. Tout en sachant que les personnes ayant pris soin de son élaboration et de sa fabrication ont été payées en conséquence, avec une sécurité sociale, avec des écoles pour leurs enfants, avec des congés payés (…). Beaucoup de ce pour quoi le peuple français est porteur d’espoir depuis plusieurs siècles, beaucoup de valeurs qui font de notre pays un joli pays, riche de son savoir-faire et de ses volontés humanistes. 
M’inscrire dans cette volonté, mais aussi plus égoïstement pour ce besoin d’édition, de fabrication, de rencontres, d’échanges ; être le compositeur de la partition qui est jouée au sein d’une usine, c’est un bonheur que j’ai voulu entreprendre.

 Quelles sont tes sources d’inspiration dans la création de nouvelles pièces ?
Je crois qu’il n’y a pas de source particulière, un designer apprend à être une éponge. Non qu’il se transforme véritablement en objet lui même, il ingère l’ambiant naturellement. Aussi c’est la culture de chaque créatif qui alimente ses créations, mais aussi notre environnement social, culturel, des choses qui nous percutent sans qu’on ne le réalise forcément. 
Personnellement, j’ai une culture très portée sur l’image cinématographique, je suis très admirative du travail de Terry Gilliam. J’aime particulièrement les films interrogeant notre futur. J’ai une fascination pour le monde animalier dans son organisation, dans ses langages(…) l’émission de Jean Claude Ameisen sur France inter est un doux nectar pour moi. Cela est une part de la culture qui nourrit mes dessins.

 Ton objet Maisonnée fétiche ? 
Ils s’en disputent tous la place, et l’obtiennent tour à tour lorsque se pose sur eux mon regard. Chacun raconte une histoire différente, une première fois, une rencontre, ils sont pour moi au delà d’un objet, ils sont des morceaux de vie, d’échange. 

△ THE designer que tu admires plus que tout ? 
Je n’admire pas un designer en particulier. Mais comme on aime un chanteur puis s’en lasse par une trop grande écoute, mes coups de coeur se changent en d’autres régulièrement. Mais je dois avouer que je voue un culte au mouvement Memphis, pour son engagement et ses résultats esthétiques, ainsi qu’au Droog Design, ils font tous deux partis de mes idoles de jeunesse. 

△ Ton appartement, tu le décores comment ?
Je reconnais ne pas avoir « décoré » mon appartement depuis bien longtemps. Ma « décoration » est la succession de besoins : d’un fond jaune, gris ou céladon pour un test photo, d’accrochage de prototypes pour vérifier qu’ils sont conformes à ce que je veux, de l’installation d’une verrerie pour en contempler la teinte… Il s’agit d’une accumulation de vie, plus que d’un dessin composant un ensemble de choses esthétisant le lieu. J’aime (à en voir l’état de mes murs) punaiser et clouer, mais cela est généralement posé au hasard, simplement. 

 Des projets fous à venir ? 
Fou je ne sais pas, mais le projet de simplement continuer.

 Rien à voir, mais nous sommes très gourmandes. Une bonne adresse à Paris à nous conseiller ? 
La pâtisserie Japonaise Aki, rue saint-Anne, un bonheur ! Brioche au curry, gâteau à la pâte de haricot rouge, éclair au Yuzu…

Pour en savoir plus : http://www.maisonnee.fr/

 

En ce qui nous concerne, le miroir lapin Auguste nous fait de l’œil, cela devient même presque gênant ;-) Et vous, quelle pièce vous fait craquer ?

E&C
DANS LES COULISSES DE, T'AS LE LOOK COCO

COUP DE COEUR CREATEUR // DANS LES COULISSES DE LEIN BOHO

25 juin 2014

Internet cette mine d’or ! Il y a quelque temps maintenant, nous sommes tombées (par hasard ?) sur les créations de Stéphanie et Céline, deux soeurs passionnées de mode. Tellement passionnées qu’elles ont créé leur propre marque de vêtement : Lein Boho
Une collection qui nous a laissé bouche bée. Des imprimés géométriques comme on aime, de l’ananas un peu partout, des pièces à la fois chic et casual.
On ne va pas tout vous raconter, Stéphanie et Céline ont répondu à nos questions (encore merci les filles).
Si vous deviez nous présenter Lein Boho en une phrase ?

Une nouvelle marque de vêtements, lancée en 2011 par deux sœurs.


Comment est née Lein Boho ?
L’idée de créer notre propre ligne de prêt à porter s’est mise à germer dans nos têtes il y a peu de temps. Céline avait déjà un pied dans le stylisme, moi dans le graphisme et la publicité, alors un jour on s’est dit pourquoi pas, pourquoi pas tenter l’aventure et combiner nos expériences personnelles autour d’un projet commun. Une histoire de quelques pages donc, mais avec plusieurs tomes à la clef… on l’espère.
Quelles sont vos sources d’inspiration dans la création de nouveaux modèles ?
La première c’est bête, mais c’est probablement notre “placard“. On le fouille, on le retourne pour voir ce qu’il y à l’intérieur, ou plutôt ce qu’il n’y a pas et que l’on aurait aimé trouver un jour dans une boutique. Une sorte d’inspiration par le “manque“.
Il y aussi le voyage, et tout ce que l’œil peut en ramener : une mosaïque dans un temple, une couleur sur les étales d’un marché Clic ! Clac ! On revient avec des photos plein nos valises. On se fait un peu nos propres “carnets de tendance“.

Votre pièce Lein Boho fétiche ?
Mmmm ? … Pas facile ! Chacune sa préférence. La combi Tampa short pour moi. Elle se porte à la fois décontractée la journée ou habillée le soir. Pour ma sœur : la robe longue. D’ailleurs elle ne la quitte plus !
Votre créateur favori ?
Mmmm ? … Pas facile aussi ! Il n’ y a pas “UN“ créateur en particulier. L’inspiration nous vient surtout d’autres domaines comme la photographie, le design, l’architecture… Finalement on n’est pas très mode. ;-)

La pièce indispensable à votre dressing ?
Une veste Lein Boho qui peut être mise aussi bien en veste d’été ou plus de mi-saison avec un pull.

Votre look de tous les jours ?
Des tenues confortables, un look parfois androgyne. Rarement des talons, mais toujours beaucoup de couleur ou des mélanges de motifs.

Des projets pour 2015 ?
Plein ! Plein ! Dans l’ordre : une prochaine collection 2015, avec des nouvelles pièces de prêt à porter, de maillots de bain, des nouvelles matières, comme la soie … Et bien d’autres surprises encore que nous divulguerons au court de l’année via Facebook, Instagram … Patience ;-)

Rien à voir, mais chez Cerise sur le Gâteau nous sommes très gourmandes. Une bonne adresse à Paris à nous conseiller ?
On mange beaucoup sur le pouce en ce moment, donc c’est plus des petits “café resto“ comme le “café À“ dans le 10e où l’on peut manger en 5 minutes et papoter pendant des heures.

Retrouvez tout l’univers de Lein boho ici 

Comme nous, êtes vous conquises ?

E&C
DANS LES COULISSES DE

DANS LES COULISSES D’INSIDE CLOSET (LE SHOP)

28 mai 2014



Nous aimons vous parler des créateurs et indépendants qui se lancent dans le grand bain et qui le font bien. Notre dernier coup de cœur est pour Anne-Sophie du blog Inside Closet

Ce n’est en réalité pas notre dernier coup de cœur puisque finalement nous suivons ses aventures depuis le départ. Sur son blog mais aussi sur les réseaux sociaux. 
Pour faire bref, Anne-Sophie a récemment lancé son eshop. Et même qu’elle a bien voulu tout nous raconter. Alors forcément, on vous en fait profiter. 

Avant de nous parler de ton tout nouveau projet, nous aimerions revenir sur ton parcours et sur ton blog Inside Closet. 

▲Quel est ton parcours ? As-tu toujours travaillé dans la mode ? 
Après un diplôme de Styliste/Modeliste à Esmod Paris j’ai intégré un société de prêt à porter homme, une boite de grande distribution francaise, dans laquelle j’ai évolué pendant 6 ans. Ca a été une très bonne école, j’ai touché à tous types de produits et beaucoup voyager, notamment en Asie. Mais j’ai toujours su que je reviendrai à l’univers féminin un jour ou l’autre..

Une envie d’entrepreneuriat depuis toujours ?
Mon père et mon frère sont tous deux de grands entrepreneurs, j’ai donc de qui tenir, et de très bons modèles.
J’ai toujours eu envie de me lancer, de travailler pour moi, mais je m’imaginais faire ça beaucoup plus tard, après avoir acquis  plus d’expérience. Et puis finalement c’est arrivé plus tôt que prévu !

▲ Comment est né Inside Closet ? 
D’une envie de créer un blog au départ, de faire quelque chose de différent, et d’accessible. Je suis une lectrice fidèle et assidue de blogs mode et lifestyle depuis des années. Je suivais différents sites aux Etas Unis qui étaient déjà sur ce concept là: montrer l’intérieur des gens, leur univers. Mais chez des personnalités de la mode, des gens connus, avec un style assez pointu et élitiste.
J’ai eu envie de me lancer, à mon échelle et à ma façon : plus simple et plus humaine.

▲ Comment choisis-tu les filles que tu shootes ? Tu dois avoir un sacré nombre de demandes, non ? 
Au début j’ai photographié mes amies bien sur, puis des amies d’amies, des collègues d’amies… et l’effet boule de neige à fait le reste. J’ai vite reçu des demandes de filles que je ne connaissais pas du tout. On s’échange quelques mails, elles me parlent d’elles, de ce qu’elles aiment, de leur univers, puis m’envoient des photos de leur chez elle, de leur pièces favorites, pour que je me fasse une idée. Souvent les filles qui paraissent sur le blog en parlent à leurs amies qui sont tentées à leur tour ;)

▲ Ton blog va-t-i être amené à évoluer ? Nous avons vu dernièrement ton shooting spécial couple.
J’aimais aussi beaucoup l’idée de photographier des couples dans leur nid douillet. De mettre en parallèle leurs looks, leurs  objets respectifs… Il y en a d’autres à venir, mais cela va rester anecdotique. Comme des numéros « hors-série ». 

Maintenant sur ce projet qui vient de voir le jour …

▲ Si tu devais nous le présenter en une phrase ? 
InsideCloset/Shop est une vitrine marchande, qui distribue des produits de jeunes créateurs mode et déco.

▲ Plus précisément, qu’allons-nous trouver sur ton shop ? Quels types de créateurs ? On veut tout savoir !
Au fil de mes rencontres avec toutes ces filles, j’ai découvert beaucoup de petites marques naissantes, de jeunes créateurs que je ne connaissais pas, et qui sont bourrés de talent. J’ai eu envie d’aller à leur rencontre, mais pas seulement pour les prendre en photo, vraiment pour découvrir qui ils sont, et leur histoire. L’idée du shop est venue tout naturellement.
Le concept est de vendre une sélection de leurs produits, mais aussi de présenter le créateur au travers d’un reportage photo et d’une interview, afin de mieux comprendre comment sont fabriquées leur créations, et qui se cache derrière.
La boutique regroupe des créateurs de bijoux, de sacs, d’accessoires, de vêtements et d’objets de décoration.  Mon objectif est d’intégrer 1 à 2 nouveaux créateurs par mois sur la boutique, et de proposer régulièrement de nouveaux produits.

▲ Y aura-t-il des collaborations exclusives ? 
Certains d’entres eux prennent le parti de créer des produits exclusifs pour InsideCloset/Shop. Mais aussi de renouveler leur gamme de produits très régulièrement avec des nouveautés. 

▲ Aussi bien pour ton blog que pour ton shop, quelles sont tes sources d’inspiration ? Es-tu accro comme nous à Pinterest ? 
Accro c’est peu dire ! Pinterest est une source infinie d’inspiration. Je vais surement passer pour une folle (ou une fille très organisée) si je vous dis que j’ai déjà un tableau regroupant les détails mon mariage idéal alors que je suis encore célibataire ;)

Plus sérieusement, les sites qui m’ont donné envie de me lancer et que j’admire sincèrement: The Selby, The Socialite Family, The Coveteur.

▲ Vas-tu continuer tes shooting pour Inside Closet ? (nous espérons très très fort que tu nous répondes « oui » ;-))
Bien sur ! Le blog et la boutique sont entièrement liés, et indissociables pour moi. Et puis j’aime trop ce que je fais pour m’arrêter maintenant !

▲ Rien à voir, mais chez Cerise sur le Gateau nous sommes très gourmandes. Une bonne adresse parisienne (ou plusieurs !) à nous conseiller ?
Je vais la jouer 100% nippone parce que j’adore ça: Tsubame et Peco Peco Paris 9ème, Kunitoraya et Aki Paris 1er.

▲ Que pouvons-nous te souhaiter pour 2014 ?
Qu’InsideCloset/Shop plaise autant que le blog, que je découvre encore de nouvelles personnes passionnées et talentueuses à mettre en lumière, et que les shooting InsideCloset soient toujours aussi fun!

Un grand MERCI à Anne-Sophie d’avoir répondu à nos questions. 

Pour finir en beauté, nous vous proposons de découvrir nos coups de coeur de l’eshop : les sacs Chouette fille, le porte manteau Montagne et le miroir Ballon d’April Eleven, le foulard Votre ramage des Foulards d’Anna, le headband Sarah de Very Monkey et enfin les BO Clélia des créatrices de Charly James et ce jaune tellement juste sublime. 

N’attendez plus pour passer commande sur le shop d’Inside Closet : http://www.insidecloset-shop.com/

crédit photos : Inside Closet

E&C