ON THE ROAD

WELCOME AU NICARAGUA

16 décembre 2014
Granada et ses maisons colorées
13h de vol, 4h d’escale, puis 2h de vol. Rien que ça. Pas d’écran pour couronner le tout, et ça, dans les deux avions. Pour de vrai, un écran collectif qui diffuse des navets. On dira qu’on aurait préféré qu’il y ait un spectacle de marionnettes à la place.
Mais en fait, tout ça a peu d’importance. Le spectacle était tellement beau à l’arrivée ! Welcome au Nicaragua. Quinze jours de folie, dans un pays resté si authentique. Très peu de touristes, des endroits encore déserts et des plages sans même un seul transat payant. Le pied, c’est pile poil le genre de voyage dont nous rêvions.

8 CHOSES A FAIRE ET A VOIR AU NICARAGUA 
Ne rien prévoir
Le Nicaragua est un petit pays, très peu touristique, tout peut donc se faire à l’improviste sans problème. après cela dépendra du type de voyage que vous aimez faire, mais pour celles et ceux qui veulent se laisser porter par le temps c’est la destination parfaite. Nous n’avions rien réservé, ni même un lit pour le premier soir lors de notre arrivée dans la capitale. Alors oui, nous savions à minima quel trajet nous voulions faire. Ne pas programmer c’est aussi le luxe d’improviser et donc de rester plus longtemps dans un point de chute pour lequel vous aurez un coup de cœur. Et puis, vous échangerez avec de nombreux voyageurs et locaux qui influenceront pas mal mine de rien votre périple.
Descendre le volcan Cerro Negro en luge
Cette excursion, dans la région de Leon, est à faire. Déjà pour admirer ou même découvrir les paysages volcaniques. Et puis, pour le côté fun et sportif de le descendre en luge. Entendez par luge, planche de bois. La montée est rude, vous porterez votre planche, mais une fois au sommet c’est à couper le souffle. On se croirait presque marcher sur la lune ! Un sol gris rocailleux et de la fumée se dégage à certains endroits. Pour la descente, on enfile une combinaison, un masque et de gants et c’est parti pour deux minutes de descente. 
Voyager d’un point à l’autre en bus local 
Ah le bus au Nicaragua … c’est tout une histoire. Oubliez les autocars climatisés, et préparez vous pourquoi pas à partager votre siège avec quelqu’un. Il y a au Nicaragua un réseau de bus immense, donc vous pourrez très facilement éviter les taxis. Des bus souvent de couleur jaune, dans lesquels des marchands passent régulièrement pour vous vendre toutes sortes de marchandises : des chips, des bombonnes d’eau, du dentifrice, des bijoux … Vous pouvez faire vos courses si l’envie folle vous prend !

Jouer les aventuriers en pleine jungle
Que ce soit du côté de Matagalpa –  la région du café – ou sur l’île d’Ometepe, vous pourrez facilement entreprendre une bonne marche en pleine jungle sans guide. Pour l’avoir fait, autour des cultures de café, sous des trombes d’eau s’il vous plait !, cela vaut le détour, ne serait ce que pour les bruits d’oiseaux et bêtes non identifiées qu’on peut y entendre.
Arrêter le temps sur l’ïle d’Ometepe
Un peu difficile d’accès, l’île d’Ometepe est formée par deux volcans, le Maderas et le Conception (encore actif). Pour la petite info, Ometepe est la plus grande île de lac d’eau douce d’Amérique latine. Sur place, vous serez d’abord assez surpris par l’ambiance qui y règne. Très peu d’activité, des routes peu empruntées, et un calme absolu. Mais vous verrez, on se prend très vite au jeu. Pour les sportifs, vous pouvez vous lancer dans une randonnée sur un des deux volcans, sinon vous pouvez très bien vous relaxer dans les piscines naturelles d’El Ojo de Agua (côté Playa Santo Domingo). Cette île vous promet un séjour en pleine nature, vous rencontrerez même des singes lors de vos ballades. 
Se perdre dans les rues de Granada
Une des plus belles villes du Nicaragua (pour ne pas dire la plus belle). Nous sommes restées bouche bée face à tant de couleurs. C’est beaucoup trop beau visuellement. Des maisons de type colonial, chacune de couleur flashy. C’est aussi une ville avec de nombreuses églises, toutes plus belles les unes que les autres. Vous visiterez facilement la ville à pieds d’un bout à l’autre.

Faire du surf sur les plages autour de San Juan del Sur
Nous avons terminé notre périple de deux semaines par les plages de San Juan. Pour chiller un peu (beaucoup) et se dorer la pilule avant le retour à Paris par 5 degrés. Tous les voyageurs dorment en général à San Juan, pour emprunter un pick up la journée et se rendre aux alentours, sur ces plages prisées par les surfeurs. Des plages, immenses pour certaines, et toujours très sauvages. Avec certains un ou deux bars de plages, mais ne vous attendez pas à avoir votre transat. Et alors là, même si vous ne surfez pas (vous pouvez tout de même prendre des cours), admirez.  

Regarder le ciel 
Nous finirons par ça. Parce que voyager au Nicaragua c’est surtout apprécier la nature. Profitez des moments off pour lever les yeux, le Nicaragua accueille un nombre fou d’oiseaux. Des oiseaux souvent très colorés, parfois drôles comme ceux avec leur crête.

Leon
Volcan Masaya
El Cerro Negro
Sur l’île d’Ometepe
Un barbier dans la ville de Granada
Les surfeurs de San Juan del Sur
El Cerro Negro
Coucher de soleil près de San Juan del Sur
Le Volcan Masaya
Ometepe

E&C

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Audrey 16 décembre 2014 at 9 h 28 min

    Merci pour le partage de ces belles photos, j’aime beaucoup les couleurs ! Tu m’as donné envie d’aller visiter le Nicaragua :)

  • Leave a Reply