DIVERS

REVUE DE PRESSE

19 mars 2014

Chez nous qui dit beaux jours dit farniente au grand air. Et qui dit farniente dit MAGAZINES. Vous commencez à bien nous connaître, nous sommes un peu « vieux jeu  » quand il s’agit de papier. Jamais, mais alors jamais, nous n’abandonnerons le magazine papier. 

Nous vous livrons nos derniers coups de coeur du rayon presse. Nous restons certes fidèles à certains titres, mais nous aimons aussi beaucoup découvrir les petits nouveaux. On se fait notre avis, et on vous le donne ! 

▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼ 

Le premier coup de coeur s’adresse à Fricote, un nouveau né dans la catégorie « food ». Mais Fricote se distingue haut la main de tous ces comparses avec un positionnement bien à lui : « épicurien urbain« . Une accroche qui nous a vite interpellées mais voyons donc ce qu’il y a derrière tout ça. 
C’est un magazine food d’un nouveau genre, qui se veut très branchouille et urbain. Fricote emploie un style d’écriture jeune, la preuve en est avec le sommaire joliment intitulé « Menu best-of« . Les lecteurs de Fricote mange plus des burgers que de la blanquette de veau. Dans ce numéro Fricote nous dresse sa liste des meilleurs chicken-burgers de la ville. Très hipster ce petit, il nous livre aussi une interview du chef Michalak et de sa pâtisserie Takeaway à Paris. 

La cuisine est, of course, la guideline de ce titre, mais Fricote nous parle aussi de culture, de mode, design, photo et bons plans. Toujours avec de très beaux visuels.
Bilan ? Nous sommes plutôt très convaincues du style donné à ce magazine. Cela change des magazines traditionnels de cuisine. On rachètera Fricote magazine pour se tenir informées des dernières tendances du monde culinaire. Et on va vite essayer leur recette de tarte au sirop d’érable. Miam. 
▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼ 

On poursuit notre revue de presse avec un autre nouveau-né, mais cette fois-ci dans la rubrique Décoration/Aménagement de la maison : Maison française magazine. Alors ça donne quoi ? 
Maison française magazine se dit être LE magazine de référence dans son domaine. On doit vous dire qu’on est plutôt optimiste. 226 pages avec des dossiers complets : le mix and match du classique et du design, un zoom sur la chambre, cette pièce qui nous permet de se créer un véritable lieu cocon, la visite d’une maison de rêve au Brésil … Mais notre dossier préféré c’est cet « Appartement de poche » parisien aux esprits vintage. Chaque pièce a tout d’une grande, et on louche une fois de plus sur les carreaux de ciment « Hexagone ». 
Le petit plus c’est aussi la fin du numéro avec des pages spéciales Paris. De la culture, des bonnes adresses shopping et de bonnes tables parisiennes. 

Dingues de déco, nous sommes comblées avec ce nouveau titre qui nous fait rêver avec des visites d’intérieurs paradisiaques, nous donne des astuces pour l’aménagement de notre intérieur et qui pense aussi aux petits espaces. Et ça, ça fait plaisir !
Nous attendons avec impatience le troisième numéro. 

▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼  

Il ne s’agit pas d’une nouveauté. Le Elle fait partie du quotidien de beaucoup de femmes, mais nous avons voulu vous donner notre avis sur la nouvelle maquette, présentée à l’occasion du numéro Spécial Mode.
Valérie Toranian pose clairement les nouvelles règles du jeu dans son édito : « Encore plus elle« . Un nouveau format encore plus proche de ses lectrices, un nouveau format plus engagé. 
Concrètement, les reportages ont gagné quelques pages, avec désormais plus de fond et un positionnement très clair de la part des journalistes. Les pages Mode se sont elles aussi vu grossir. Visuellement le Elle a aussi fait peau neuve. Plus sobre, plus élégant.
On aime beaucoup ce renouveau, ce côté « je m’affirme ». Affaire à suivre donc.
▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼▲ ▼  

On finit notre revue de presse avec un carnet très spécial … Le Keel’s simple diary, des éditions TASCHEN, qui nous suit désormais partout. C’est le carnet secret des « grands ». Un journal intime pré rempli où il faut compléter des phrases (« Vous avez toujours rêve d’être avec quelqu’un de … ») et répondre à des questions (« Une odeur qui vous rapelle vos tendres années »). Toujours sur un ton décalé. Adieu le syndrome de la feuille blanche. Adieu le « Cher journal, … ». Et adieu aussi les phrases à rallonge, ou plutôt sans fin, exutoire à notre voisin de métro qui ne respecte pas notre espace vital (Tu sais celui qui fait du coude à coude).  
Une page par jour, pour confier à son journal comment sa journée s’est passée (« Votre journée a été -du gâteau, -engourdie, -une gifle »). Mine de rien, il n’est pas si facile de pendre un peu de recul pour s’auto analyser, mais pas trop non plus pour rester suffisamment spontané dans ses réponses, et donc au plus proche de la réalité. 
Notre Keel’s simple diary c’est notre rendez vous psy quotidien. Cela fait du bien de se regarder un peu le nombril … 
E&C

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Lily L. 21 mars 2014 at 19 h 48 min

    J’ai adoré découvrir ce journal intime pour grand j’en tenais tellement quand j’étais petite ! Fricote absolument fan, le elle c’est une histoire de famille, toutes les générations de filles dans la famille le lisent. En bref je ne pourrais pas non plus de sentir la page de papier entre les mains ce que l’on ne trouvera jamais via le net. Des bises. Lily

  • Reply Romaïssa 25 mars 2014 at 12 h 57 min

    Je VEUX ce carnet ! Je ne connaissais pas du tout :) très sympa ce psy sur papier.

  • Reply Emy 14 juin 2014 at 22 h 18 min

    Je le commande ce soir ! J’adore

  • Leave a Reply